Tribune libre de "Une Nouvelle Page" :

A propos du budget primitif


Publié / Actualisé
Parmi les 40 affaires qui seront traitées ce jour en conseil municipal, l'affaire n°2 - Approbation du Budget Primitif de l'exercice 2021 retient toute notre attention, En effet Mme Bello, qui n'a cessé durant la campagne des municipales de dénoncer les dépenses somptuaires de la municipalité précédente, semble avoir une rigueur morale pour le moins élastique, ou sinon des pertes de mémoire inquiétantes.
Parmi les 40 affaires qui seront traitées ce jour en conseil municipal, l'affaire n°2 - Approbation du Budget Primitif de l'exercice 2021 retient toute notre attention, En effet Mme Bello, qui n'a cessé durant la campagne des municipales de dénoncer les dépenses somptuaires de la municipalité précédente, semble avoir une rigueur morale pour le moins élastique, ou sinon des pertes de mémoire inquiétantes.

 En effet, le budget primitif de l’exercice 2021 qu’elle va faire voter ce jour au conseil municipal est édifiant sur la manière dont elle applique les mesures d’austérité qui lui ont servi de prétexte pour ne pas renouveler les emplois contractuels qui permettaient à des centaines de familles de survivre.

Au sein de ce budget, 4 postes retiennent notre attention.

1– Frais de représentation : 12.500 €
On relève, par exemple, (contrairement à l’ancienne mandature) l’attribution à son usage personnel de 12.500 € annuels de frais de représentation ; c’est certes moins que les 15.000 € accordés par le TCO à son complice Séraphin, mais cela reste suffisant pour faire plaisir à sa couturière… le père Noël est en avance cette année.

2– Fêtes et cérémonies : 1.241.983 €
On note également l’augmentation de 240 % du budget " fêtes et cérémonies ", soit 1.241.983 € pour 2021 au lieu de 522.500 € en 2020. Personne ne conteste le caractère joyeux et festif de Mme Bello, mais dans cette période de crise économique et sociale, cela semble pour le moins déplacé. Il n’est pas certain que les contribuables de Saint-Paul apprécient à sa juste valeur le soutien ainsi apporté à leur moral.

3– Subvention aux associations :  réduction du budget de 1.800.000 €
Toutes ces dépenses, qui frisent l’indécence, sont financées par une réduction de 1.800.000 € des subventions aux associations. Voilà une vraie politique de gauche ! On espère que ces associations, dont on connaît le travail irremplaçable dans nos quartiers, seront invitées aux fiestas organisées par Mme Bello avant de disparaître…

4– Indemnités des élus :  910.000 €
Contrairement ce que Mme Bello a déclaré suite aux attaques de la presse sur l’augmentation des indemnités des élus, ce poste budgétaire est bien supérieur à celui de l’ancienne mandature et s’élève à 910.000 € par an, soit une dépense de 5.460.000 € sur sa mandature.

Mme Bello n’aura même pas eu la pudeur d’attendre un délai de convenance pour satisfaire ses appétits, en évitant de faire voter des décisions financières aussi choquantes que contraires à ses engagements de campagne.

Au-delà de l’immoralité de cette attitude, c’est son impudence qui offense chacun d’entre nous : " je me moque de ce que vous pensez de ma moralité je n’ai que faire de vous jugements sur mon comportement, je ne suis tenue d’aucune obligation envers vous, et je fais ce qui est d’abord pour moi " Voilà son message, depuis le 22 juin.

Ce n’est pas ce que nous voulions pour notre grande et belle commune de Saint-Paul, et nous nous ferons un devoir, par respect pour nos convictions, et pour les citoyens de Saint Paul, de dénoncer tous les errements de cette municipalité et toutes les décisions qui ne vont pas dans le sens d’une politique d’abord orientée vers les besoins de la population.
  
UNP - Une Nouvelle Page

   

1 Commentaire(s)

Rouv les zieu, Posté
Le père noël est en avance pour bello et Seraphin seulement. Pour les autres on appellera la cour des comptes pour dire na pu l'argent mais ces pas moi c'est l'autre... pfff