Consultation citoyenne :

Pour ou contre le zamal récréatif : l'Assemblée nationale demande votre avis


Publié / Actualisé
Depuis le 13 janvier et jusqu'au 28 février 2021, l'Assemblée nationale propose aux Français(es) de répondre à un questionnaire en ligne afin de donner leur avis sur l'usage du zamal à titre récréatif. Selon l'association Chanvre Réunion, c'est une proposition "intéressante qui peut faire évoluer les choses" (photo d'illustration rb / www.ipreunion.com)
Depuis le 13 janvier et jusqu'au 28 février 2021, l'Assemblée nationale propose aux Français(es) de répondre à un questionnaire en ligne afin de donner leur avis sur l'usage du zamal à titre récréatif. Selon l'association Chanvre Réunion, c'est une proposition "intéressante qui peut faire évoluer les choses" (photo d'illustration rb / www.ipreunion.com)

Une mission d’information sur la réglementation et l’impact des différents usages du cannabis a été créée en janvier 2020, composée de 33 députés issus de tous les bords politiques et de six commissions permanentes différentes. Depuis sa création, des travaux ont été réalisés sur le zamal thérapeutique et sur le chanvre dit "bien-être" composé de cannabis sans effet stupéfiant (CBD). A ce sujet, l’association réunionnaise Chanvre Réunion avait été auditionnée en septembre dernier afin de rendre compte du champ des possibles qu’offrait la culture du zamal.

Depuis novembre 2020, les députés ont entamé un nouveau cycle d’auditions sur le cannabis "récréatif", qui concerne aujourd’hui l’ensemble des usages illégaux. Selon l’Assemblée nationale, l’objectif de cette étude est "de dresser le bilan des politiques publiques menées en matière de prévention et de répression des trafics et usages du cannabis, de proposer un panorama des expériences étrangères de légalisation ou de dépénalisation et de contribuer à une réflexion sur l’éventuelle évolution du cadre réglementaire français relatif à cette substance".

Pour mener à bien leur mission, les députés ont besoin de la population et lancent un questionnaire en ligne pour connaître "leur perception du cannabis". Les citoyens sont appelés à répondre à des interrogations telles que : "à quelle évolution seriez-vous le plus favorable en matière de consommation de cannabis ?" ou "en cas de légalisation ou de dépénalisation, seriez-vous favorable à la possibilité pour les particuliers de cultiver à des fins personnelles un nombre de pieds de cannabis fixé par la loi, comme c’est le cas au Canada depuis 2018 ?"

Lire aussi  : Le Canada légalise le cannabis dans l'euphorie

- La Réunion sensible à la question –

Benjamin Caudriet, président de l’association Chanvre Réunion, voit ce questionnaire d’un œil positif : "c’est très intéressant, les questions sont bien tournées et on prend le chanvre d’une manière globale, tous les points sont abordés : thérapeutique, bien-être et récréatif". Pour le spécialiste, "jamais une réflexion n’avait été menée si loin en France sur le sujet". "C’est la première fois que ce type de questionnaire est proposé par des parlementaires et non par des militants ou des associations, il y a une vraie volonté d’objectiver le débat" ajoute-t-il.

Pour le président de l’association, "on voit bien que la politique du tout répressif ne fonctionne pas, les trafics sont en hausse et les jeunes continuent à consommer, il faut faire évoluer les choses". "Il est important de se questionner sur l’aspect économique, la santé et sur les possibilités de création d’emploi que pourraient apporter la légalisation du cannabis, c’est ce que propose ce questionnaire" précise le spécialiste.

Benjamin Caudriet souligne que l’association Chanvre Réunion ne milite pas pour le cannabis récréatif mais est spécialisée sur la question du bien-être. Il reconnaît tout de même que "l’usage récréatif est le plus gros marché" et que sa légalisation "apporterait une vraie valorisation pour la culture locale tant que tout cela reste réglementé". Il ajoute que l’argent rapporté par l’usage à grande échelle du chanvre "pourrait peut-être permettre de remplacer l’octroi de mer ou être réinjecté ailleurs".

Alors que de nombreux pays légalisent l’usage du cannabis, la question n’a pas fini de faire débat en France. Pour faire connaître votre avis, vous pouvez retrouver la consultation citoyenne ici.

vc/www.ipreunion.com / [email protected]ion.com

   

8 Commentaire(s)

Ginette, Posté
il s'agit d'une plante de la nature....ceux qui y sont trop sensibles s'abstenir, bienfaits pour les autres. C'est la drogue la moins mortelle, en faite la seule! En plus, le chanvre peut être utilisé pour des vêtements (moins coÃ"teux que le coton).Elle soulage tant de douleurs, elle devrait etre prescrite pour les malades.
Loplop, Posté
Oui il faut légalisé et taxer et arrêter de se voiler la face il y a beaucoup plus de consommateurs que ce que l état pense
Momo, Posté
Pour
Charles Dauberry, Posté
Je suis pour le zamal récréatif et pharmaceutique ( plutÃ't la nature que la chimie)
Le faitout, Posté
Je suis pour la légalisation du cannabis et sa culture pour la consommation personnelle
Missouk, Posté
Il serait temps que la règlementation change et s'assouplisse...
Mat, Posté
ah il y est j avais povu. au temps pour moi.
Mat, Posté
la moindre des choses eut été de mettre le lien...