Tribune libre d'Huguette Bello :

Lettre ouverte au préfet concernant la situation des étudiants réunionnais en métropole


Publié / Actualisé
Monsieur le Préfet, plusieurs étudiants réunionnais en mobilité se sont vu refuser l'accès à l'embarquement vers La Réunion par la P.A.F (Police aux Frontières). Selon les témoignages des étudiants, leur retour au pays ne serait pas un motif impérieux valable.
Monsieur le Préfet, plusieurs étudiants réunionnais en mobilité se sont vu refuser l'accès à l'embarquement vers La Réunion par la P.A.F (Police aux Frontières). Selon les témoignages des étudiants, leur retour au pays ne serait pas un motif impérieux valable.

Or, selon l’arrêté N°2021-121 du 25 janvier 2021, consacrant les déplacements de personnes par transport public aérien entre La Réunion et la métropole, “le retour des étudiants ayant leurs parents domiciliés à La Réunion” fait l’objet d’un motif impérieux. Sur le site de la préfecture à la question : " Les étudiants ayant leurs parents domiciliés à La Réunion peuvent-ils entrer sur le territoire ? ", il est précisé que : " Oui, le retour des étudiants à leur domicile est un motif impérieux ".

Ces dernières semaines, nous avons pu constater que les étudiants font face à une crise d’ordre psychologique, sociale et financière. À l’issue du premier confinement, le Centre National de Ressource et de Résilience (CN2R) nous informe que 11,4% des 70 000 étudiants interrogés ont eu des idées suicidaires au cours des douze derniers mois. Selon l’enquête “La vie d’étudiant confiné” publiée par l’Observatoire Nationale de la Vie étudiante (OVE), 16 % des sondés se sont sentis “si découragés que rien ne pouvait leur remonter le moral” et 50 % d’entre eux ont déclaré avoir souffert de solitude ou d’isolement pendant le confinement.

Face à ce constat, les étudiants réunionnais doivent pouvoir rentrer au pays en toute sérénité. D’autant plus que la Région Réunion a fait voter en Commission Permanente la mise en place d’un bon étudiant spécial covid de 300 à 450 euros pour permettre aux étudiants de rentrer à La Réunion. Le Président de Région, Didier Robert a affirmé que : “ la discussion que nous avons eue s’est posé dans le cadre d’une réunion de travail avec le Préfet et les services de la préfecture, c’est considérer que ce déplacement des étudiants entre dans le cadre des motifs impérieux”.

Je vous remercie de bien vouloir porter une attention particulière au sort de ces étudiants afin qu’ils puissent rentrer rentrer chez eux en toute quiétude dans le strict respect des normes sanitaires et de la législation en vigueur.

Je vous prie de croire, Monsieur le Préfet, en l'assurance de mes respectueuses salutations.

Huguette Bello, maire de Saint-Paul, conseillère régionale, députée honoraire

   

2 Commentaire(s)

Zantak, Posté
Elle est vraiment terrible cette femme !!!! lorsqu'elle est député, elle ne fait rien , RIEN, RIEN !!!! et là, elle est maire, et au lieu de s'occuper de sa circonscription, elle se prend pour une député et écrit au gouvernement !!!! On marche sur la tête. C'est ho,honorable madame de faire du pipo avec un simple courrier que n'importe qui aurait pu écrire et de diffuser dans la presse pour aciduler votre image mais bon, faudrait penser à rester logique dans vos démarches .... Ah oui, vous êtes candidate à la Région, puis au Département si vous ne gagnez pas la Région ?!!!! et qui va s'occuper de St Paul ? vous êtes un leure madame, un mensonge sur patte... pour rester polis !!!! alors laisser les étudiants tranquilles et laisser le boulots des députés et sénateurs à ceux qui le sont toujours.... ne passer pas du coq à l'âne lorsque vous y voyez une opportunité de redoré votre image, seule votre personne compte, opn le voit dans vos agissements ....
Merci Mme Bello, Posté
Merci Mme BELLO de défendre les étudiants Reunionnais quand d'autre elu rase les murs et bat carré avec noute l'argent.