Tribune libre de la Confédération française des travailleurs chrétiens :

Pour faire face à l'augmentation du nombre de cas Covid et à la situation dans les établissements scolaires


Publié / Actualisé
Madame la Rectrice, Mesdames Messieurs les membres du CTA, la CFTC EPR est très inquiète concernant la situation sanitaire et les conditions de travail dans les établissements du premier degré. Les remontées que nous avons font état d'une détérioration nette et d'un manque d'accompagnement des personnels. (Crédit photo : CFTC)
Madame la Rectrice, Mesdames Messieurs les membres du CTA, la CFTC EPR est très inquiète concernant la situation sanitaire et les conditions de travail dans les établissements du premier degré. Les remontées que nous avons font état d'une détérioration nette et d'un manque d'accompagnement des personnels. (Crédit photo : CFTC)

Les signalements d'enfants positifs au Covid se multiplient. Et dans de nombreuses écoles, les directeurs et les enseignants sont peu ou pas accompagnés afin de gérer ces situations difficiles.

Plusieurs écoles nous font part de difficultés soit face aux familles, soit face à leur administration. Le protocole n'est pas suffisamment clair. Il y a une différence nette entre la communication du Rectorat et la réalité du terrain.

A ces difficultés s'ajoutent le problème du masque à l'école primaire. Les directeurs sont seuls face aux familles opposées à cette mesure. Les informations sont différentes d'une circonscription à l'autre. Il est important d'harmoniser les différents discours. Les incompréhensions, les oppositions conduisent à des situations de conflit. Les dénonciations, les calomnies se multiplient sur les réseaux sociaux.

A cela s'ajoutent des consignes incompréhensibles pour les personnels. Les réunions en présentiel de plus de 6 personnes ne doivent plus se faire. Il faut passer au distanciel, pourtant certains de vos cadres donnent des consignes différentes. Ce jour, dans une circonscription, se tient une réunion de directeurs en présentiel. Dans d'autres, on indique que les conseils d'école peuvent se tenir. Cette cacophonie apporte encore plus d’incompréhension dans les rangs des enseignants.

Enfin, les personnels doivent être protégés et les règles claires. Malheureusement, nous avons encore eu une situation cette semaine d'un IEN qui insiste pour le retour à l'école d'un personnel vulnérable en lui indiquant que sa protection est assurée.

Aussi Madame la Rectrice, la CFTC EPR vous demande de réagir dès aujourd'hui. Lors du précédent CTA vous avez apporté votre soutien aux personnels en assurant qu'ils seraient tous accompagnés. Il est temps de passer des paroles aux actes, en communiquant clairement, en donnant un protocole concret aux directeurs, en rappelant les consignes, en rappelant aux IEN les règles. La situation est grave. Sans action de votre part, nous courons vers des grandes difficultés.

CFTC EPR

 

   

1 Commentaire(s)

Missouk, Posté
Comme toutes les églises sont ouvertes, puisqu'il n'y a aucun risque, je propose donc qu'on fasse classe dans les églises