Tribune libre d'Emmanuel Doulouma :

Casabona : des arbres abattus en Missouk


Publié / Actualisé
Je condamne avec fermeté l'attitude sournoise du maire de Saint-Pierre qui a fait procéder à l'abattage des arbres de Casabona cette nuit. Il est 21H30 quand arrivent sur place le premier Adjoint du maire de Saint-Pierre, Stéphano DIJOUX et le directeur des Services techniques. (Photo DR)
Je condamne avec fermeté l'attitude sournoise du maire de Saint-Pierre qui a fait procéder à l'abattage des arbres de Casabona cette nuit. Il est 21H30 quand arrivent sur place le premier Adjoint du maire de Saint-Pierre, Stéphano DIJOUX et le directeur des Services techniques. (Photo DR)

L’allée de la piscine est fermée par la Police Municipale après les bassins de baignade afin de limiter l’accès à la zone d’abattage des arbres. En passant par la rue de Casabona (en contre bas du parcours de Santé), j’entendais les tronçonneuses grondées. En remontant à pied sur les lieux c’est un spectacle désolant qui se dresse devant moi… Une entreprise abat l’un après l’autre les arbres de Casabona que nous avons tentés de protéger : une bien basse besogne dont le Maire de Saint-Pierre est le principal responsable !

Devant le spectacle désastreux quelques personnes tentent de s’imposer pour faire cesser le massacre. Ils ont face à eux une vingtaine de policiers municipaux qui veillent au " maintien de l’ordre " et au bon déroulement des opérations…

Des voix s’élèvent contre l’acharnement des tronçonneuses… rien n’y fait les branches tombent l’une après l’autre puis le tronc d’un grand arbre âgé de plus de 60 ans. A sa place bientôt un rond-point desservant la sortie du centre commercial.

La cause de la destruction du " Poumon Vert " de Saint-Pierre (comme l’appelait l’ancien maire M. Elie HOARAU): la construction d’une nouvelle route qui reliera l’allée de la Piscine (où se trouvent les accès du centre commercial) à la rue de Casabona (rue du SOS Médecins).

Pour 1 350 000 euros, l’argent public des Saint-Pierrois sert à détruire la nature en échange de goudron et de béton desservant principal un espace commercial privé .

Abattre des arbres, bétonner, respirer les fumées du futur incinérateur… est-ce cela l’avenir que nous voulons pour Saint-Pierre majoritairement rejetés par les 46251 Saint-Pierrois qui n’ont pas voté pour Monsieur FONTAINE et ses projets ?

Comme disait la chanson : " Mon péi bato fou, Ousa banna il ral anou ".

   

1 Commentaire(s)

Marc, Posté
President fous ça dehors don