Tribune libre de FO transports :

Le transport, un secteur oublié par le covid


Publié / Actualisé
Aucun risque de contamination, on peut voyager à 50 ! Au moment où l'épidémie se propage très rapidement avec les variants selon les services de l'Etat, FO Transports 974 alerte les pouvoirs publics sur le risque de propagation de l'épidémie dans les transports en commun. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Aucun risque de contamination, on peut voyager à 50 ! Au moment où l'épidémie se propage très rapidement avec les variants selon les services de l'Etat, FO Transports 974 alerte les pouvoirs publics sur le risque de propagation de l'épidémie dans les transports en commun. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

À l'heure où les rassemblements sont encadrés, les piques niques et les compétitions sportives interdits, des petits commerces fermés dans les grandes surfaces, des couvre-feux mis en  place, le télétravail renforcé, renforcement des gestes barrières avec une distanciation de 2  mètres entre chaque personne, le port du masque obligatoire et l'aération des salles…, le  transport est un secteur oublié des préconisations sanitaires dans notre département.

Pour FO Transports 974, Il est inacceptable qu'on autorise qu'il ait plus de 50 personnes dans  un espace clos comme les bus ! C'est une situation incompréhensible pour les salariés de ce  secteur qui sont inquiets pour leur santé et celle de leur famille avec l'augmentation des cas  chaque jour.

FO Transports 974 exige qu'un arrêté préfectoral soit prise d'urgence en appliquant les dispositions prises il y a quelque mois :
- 1 siège sur 2 occupé,
- Pas de vente de ticket à bord,
- Un accès au bus par les portes arrière,
- Une séparation physique du conducteur avec les voyageurs,
- Aucun accès aux premiers sièges derrière le conducteur….

FO Transports 974 exige ces mesures pour protéger les salariés afin d'éviter que les transports  en commun se transforment en vecteur de contamination. 

Attaché à la santé des salariés qui assurent une mission de service public, FO Transports 974  sera très vigilant aux décisions prises dans les jours qui viennent.

C'est un signal d'alerte des salariés qui doit être pris au sérieux par les services de l'Etat ainsi  qu’à l’ensemble des acteurs du transport avant que les personnels exercent leur droit de retrait  pour danger grave et imminent, ce qui mettrait en péril le transport des voyageurs.

Pour FO Transports 974, le Préfet ne peut pas affirmer que, "le pire n'est pas certain mais c'est  notre devoir de nous y préparer" et ne prendre aucune mesure concrète pour ce secteur ! 

Fait à St Denis, le 21 février 2021 
Joseph Magdeleine
Secrétaire Général
FO Transports 974

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !