Tribune libre de Jean-Hugues Ratenon :

Lettre ouverte au ministre des Outre-mer


Publié / Actualisé
Monsieur le Ministre, après les couacs pour la délivrance des résultats des tests pour pouvoir voyager ; après les étudiants empêchés de rentrer dans leur territoire d'origine, notamment à la Réunion ; des dizaines de Réunionnais rencontrent toujours les pires difficultés pour pouvoir revenir au pays en raison de la mauvaise gestion de la mise en place des motifs impérieux.
Monsieur le Ministre, après les couacs pour la délivrance des résultats des tests pour pouvoir voyager ; après les étudiants empêchés de rentrer dans leur territoire d'origine, notamment à la Réunion ; des dizaines de Réunionnais rencontrent toujours les pires difficultés pour pouvoir revenir au pays en raison de la mauvaise gestion de la mise en place des motifs impérieux.

Dernier exemple en date : le 22 février dernier, un homme qui devait prendre un avion en urgence parce que sa grand-mère venait de mourir s’est vu refusé à l’enregistrement de Paris Orly alors qu’il était muni de son test PCR négatif, le livret de famille pour prouver sa filiation, le certificat de décès. Il a été refusé parce que sa grand-mère.... n’est pas un proche, selon l’administration !! C’est l’exemple de trop Monsieur le Ministre.

Ce Réunionnais est aujourd’hui dévasté par le chagrin. Il n’a pas pu rendre un dernier hommage à cette personne qui lui était très chère, qui l’a vu grandir. C’est tout simplement inhumain d’agir comme cela. Si ceux qui nous gouvernent n’ont pas de liens forts avec leurs grands-parents ; ici à la Réunion, ces relations sont extrêmement importantes.

" Moralement, personne ne pourra effacer ma peine, c’est trop tard. C’est un moment de vie volé ", déclare-t-il dans un journal local. C’est d’autant plus incompréhensible qu’en métropole les personnes peuvent se déplacer d’un département à un autre sans justificatifs. Pourquoi alors empêcher des Réunionnais de rentrer à la Réunion ? C’est discriminatoire.

La grande majorité de ceux qui sont en métropole ont été obligé de s’expatrier pour trouver du travail en raison de la situation sociale et économique de la Réunion où les moyens n’ont pas été donnés pour créer les conditions de développement.

C’est pourquoi, Monsieur le Ministre, je souhaite que vous demandiez au Préfet de supprimer les motifs impérieux pour TOUS les Réunionnais qui souhaitent revenir dans leur île. Il n’y a pas besoin de motifs impérieux pour des personnes originaires du département pour voir leurs familles, proches et amis et ce quel que soit les circonstances. Etre Réunionnais constitue LE MOTIF justifiant le retour.

Dans cette attente, je vous prie de croire Monsieur le Ministre en l’expression de ma haute considération.

   

1 Commentaire(s)

Lol, Posté
Toujours à défoncer les portes ouvertes, ce brave RAT ENON. Patience encore 1 an et tu pourras rentré à la maison définitivement.