Tribune libre du député Jean-Luc Poudroux :

"J'ai été à mon tour profondément choqué par les propos tenus par Camille Goyet"


Publié / Actualisé
Je tiens tout d'abord à rendre hommage au travail remarquable, au dévouement et au professionnalisme durement éprouvé mais avec succès notamment ces derniers temps par tous les personnels médicaux et hospitaliers de notre île. Un grand bravo à elles et à eux malgré une feuille de route illisible ou peu compréhensible de l'exécutif de l'ARS dans la difficile gestion de l'épidémie de coronavirus et de ses variants. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Je tiens tout d'abord à rendre hommage au travail remarquable, au dévouement et au professionnalisme durement éprouvé mais avec succès notamment ces derniers temps par tous les personnels médicaux et hospitaliers de notre île. Un grand bravo à elles et à eux malgré une feuille de route illisible ou peu compréhensible de l'exécutif de l'ARS dans la difficile gestion de l'épidémie de coronavirus et de ses variants. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

J'ai été à mon tour profondément choqué par les propos tenus par Madame Camille GOYET, directrice de cabinet du Préfet de La Réunion en déclarant que nos hôpitaux n'appartiennent pas aux Réunionnais. Je ne veux certainement pas polémiquer, mais de tels propos malheureux sont le symptôme d'une part, de la méconnaissance totale sinon du mépris à l'égard de l'identité et de l'histoire réunionnaises et d'autre part, du dogme tout-puissant et sans partage quasiment du pouvoir centralisateur étatique qui forge nos élites parisianistes à l'égard des territoires d'Outre-mer ou du moins de La Réunion.

Je suis très clair en disant que toutes les institutions, tous les établissements et tous les services publics à La Réunion sont au service des Réunionnaises et des Réunionnais d'abord. Qu'il s'agisse des emplois publics et privés, qu'il s'agisse des marchés publics, qu'il s'agisse des places dans nos hôpitaux y compris s'il le faut dans les cliniques privées, qu'il s'agisse des logements sociaux, ma préférence, elle, est réunionnaise. La Réunion, les Réunionnais, nous ne sommes pas parfaits, mais nous sommes chez nous. En pleine actualité du projet de loi 4D qui fait la part belle aux services déconcentrés de l'Etat, la décentralisation elle accumule retard sur retard et se présente de manière éclatée.

Sur la base des principes et des valeurs de la République française dont l'organisation est, je le rappelle, décentralisée, le principe d'égalité et de continuité entre le territoire réunionnais et la Métropole est encore loin d'être acté dans les faits. Et pourtant, c'est sur ce fondement constitutionnel que je réclamais et que je réclame encore une fois la gratuité d'un certain nombre de masques par famille et par mois, le nombre de doses suffisantes pour vacciner la population réunionnaise qui ne semble pas être la priorité des envois depuis Paris ainsi qu'un calendrier clair, sans oublier une enveloppe de plus d'1 milliard d'euros au titre du Plan de relance pour La Réunion.

C'est cela l'égalité entre territoires et un minimum de considération du Français, qu'il vienne de La Réunion ou de Poissy. Je n'aurais certainement pas demandé la démission ou le départ de Madame GOYET, parce que je ne suis pas habilité à le faire. Je prends acte des excuses présentées par Madame GOYET.

Jean-Luc POUDROUX
Député de La Réunion

   

13 Commentaire(s)

Parcours identique, Posté
Il a le même parcours que celui de ste rose.
Babeuf, Posté
Dixit Poudroux:Je suis très clair en disant que toutes les institutions, tous les établissements et tous les services publics à La Réunion sont au service des Réunionnaises et des Réunionnais d'abord. Si j'ai bien compris les métropolitains, les habitants des Dom-Tom, les étrangers seraient donc interdits dans tous les établissements et services publics!!!!Cette phrase est 100 fois plus injurieuse que les propos tenus par madame Goyet.Poudroux voit la paille dans l'Å"il du voisin et pas la poutre qui est dans le sien!
Moin ma pas dit, Posté
Le petit jean luc y reveil olalalalla. Les gens vous qui avaient vote pour lui..cela vous etonne ?a son age peut il prendre l avion a tout va meme en classe businees. Alors aujourd'hui il fait profite son mandat de depute a ses proches et s occupe guere de sa circonscription...l argent y manque a nous
Encore une effort, Posté
Encore un effort il pourrait ensuite prendre sa carte Larem avec Macron.
Jppaayet, Posté
Moi, je suis profondément choqué que Monsieur Poudroux ait voté pour la loi sécurité globale ! il pourrait peut-être s'en expliquer un jour et nous expliquer aussi ce qu'il fait de ses journées. Il n'est jamais à l'assemblée nationale, ne propose rien et ne vote que des lois liberticides. C'est une véritable honte !
Ti moriss, Posté
Li bouge encore ? On croyait qu'il avait disparu de la circulation ! Ça me touche qu'il nous donnent signe de vie, et bon vent pour le futur
571 sur 577 députés, Posté
Nous réunionnais, sommes choqués d'avoir un député classé dans les derniers députés pour leurs présences à l'assemblée. Nadia ot copine lé juste derrière ou dans le classement où zot i brille par zot absence ! Aller jouet cannette dont !
Thèse, Posté
Poudroux bosse tellement.qu'il pourrait faire une thèse sur la transparence en politique
Anne Husse, Posté
Je ne suis pas choqué moi Mr POUDROUX...J'aime les gens qui parlent clairement et sans détour. Prenez en de la graine!!
Indécence, Posté
Je suis profondément choqué par votre activité de parlementaire...proche du néant et surtout la nature de ot derniers votes sur les thématiques sécuritaires. Doit être mol être dans ot position...https://www.nosdeputes.fr/jean-luc-poudroux
LoPlate, Posté
Oté tonton Jean Luc retourne cachette l'endroit oussa ou l'était depuis x temps...quand nous entend pas parler de ou les mieux. C'est quoi votre contribution à l'assemblée nationale pour avoir la légitimité de parler comme ça ?
Romu le débile, Posté
Mais putain elle avait raison. Si on appartient à la France c'est une et indivisible merde. Sinon vive l'indépendance - j'en suis et j'en crèverai de faim ou de maladie s'il le faut.
Apres la sieste, Posté
Il.n'est jamais trop tard. Bello leur.montre la voie à suivre.