Tribune libre de Monique Orphé :

violences urbaines et inquiétudes policières


Publié / Actualisé
Ce week-end, des violences urbaines se sont déroulées dans différents quartiers de l'île de La Réunion suite à des appels sur les réseaux sociaux. Dans l'exercice de leurs missions, les policiers ont été menacés et se sont sentis en danger.
Ce week-end, des violences urbaines se sont déroulées dans différents quartiers de l'île de La Réunion suite à des appels sur les réseaux sociaux. Dans l'exercice de leurs missions, les policiers ont été menacés et se sont sentis en danger.

Face à ces tensions, les syndicats de la police ont alerté sur le manque d’effectifs pour faire face à leurs missions et demandent plus de sévérité face à ces incivilités et aux menaces.
La mission première des policiers est de garantir l’ordre public en assurant la sécurité des personnes, des biens et des institutions. C’est un métier difficile qui exige beaucoup de sang-froid. Plus que jamais face au sentiment d’insécurité qui persiste, la population a besoin d’une police forte avec des moyens à la hauteur des défis à relever.
L’inquiétude des policiers est palpable. Nous devons leur apporter tout notre  soutien. Je demande au Préfet de La Réunion d’entendre ce cri d’alerte et d’apporter des réponses afin d’apaiser les craintes.

Monique Orphé
Adjointe à Saint-Denis déléguée au Chaudron
Ancienne Parlementaire

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !