Courrier des lecteurs de Jean-Marie Virapoullé :

Marché forain de Saint-André : Joé Bédier a encore brillé par son amateurisme


Publié / Actualisé
Le maire de Saint-André voulait imposer le déplacement du marché forain sur les plateaux sportifs utilisés habituellement par les élèves du collège Mille-Roches. Une fois de plus, Joé Bédier a pris cette décision de manière unilatérale, sans concertation avec les parties concernées : à savoir, les forains, la direction du collège, les parents d'élèves ou encore les professeurs d'EPS. Ces derniers n'ont pas manqué de manifester énergiquement leur désaccord et leur colère légitime. Face à la pression, le maire a finalement reculé. Il est revenu sur sa décision mais le mal est fait : les services de la mairie ont déjà réalisé des travaux d'aménagement du site. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Le maire de Saint-André voulait imposer le déplacement du marché forain sur les plateaux sportifs utilisés habituellement par les élèves du collège Mille-Roches. Une fois de plus, Joé Bédier a pris cette décision de manière unilatérale, sans concertation avec les parties concernées : à savoir, les forains, la direction du collège, les parents d'élèves ou encore les professeurs d'EPS. Ces derniers n'ont pas manqué de manifester énergiquement leur désaccord et leur colère légitime. Face à la pression, le maire a finalement reculé. Il est revenu sur sa décision mais le mal est fait : les services de la mairie ont déjà réalisé des travaux d'aménagement du site. (Photo rb/www.ipreunion.com)

L’amateurisme du maire a abouti au gaspillage de l’argent public. Comme à l’occasion de son Dipavali avorté qui a causé une dépense inutile de 80 000€ en novembre 2020, la municipalité vient de jeter, une nouvelle fois, l’argent des contribuables par la fenêtre. Au nom de la transparence, Joé Bédier doit dire aux Saint-Andréens, combien son erreur a coûté, cette fois encore !

Les conséquences de cette décision auraient pu être préjudiciables notamment pour les collégiens, privés de sport. Sans oublier les nuisances sonores qu’aurait engendré la proximité du marché forain avec le collège. Contrairement à ce qui a été annoncé, les forains n’ont jamais demandé le déplacement du marché pour cause de travaux. Au contraire, le déménagement vers Mille-Roches risquait de porter atteinte à la vitalité du centre-ville et à aux activités des forains, compte tenu du positionnement historique du marché et des habitudes des clients.

Rappelons que par le passé, Eric Fruteau a déjà tenté de déplacer le marché, en vain. Joé Bédier récidive aujourd’hui, sans succès, face à la levée de bouclier des premiers concernés que sont les forains en particulier et les Saint-Andréennes et les Saint-Andréens en général. Nous condamnons fermement ces méthodes autoritaires et nous saluons l’action des forains, des enseignants et des parents qui ont réussi à faire stopper cette bévue du maire. Une fois de plus, il a brillé par son amateurisme et a montré que le costume de maire est vraiment trop grand pour lui. Quand Joé Bédier va-t-il comprendre enfin que : " gérer, c’est dialoguer, échanger, réfléchir ensemble. Mais surtout, ne jamais imposer " ?

Jean-Marie Virapoullé

   

4 Commentaire(s)

50 ans au pouvoir, Posté
50 ans au pouvoir et eau toujours non potable, routes habimees, entrées et sorties de la ville à partir de la 4 voies embouteillées....Bref st andre n'a pas avancé et on critique Bedier qui est au pouvoir depuis moins de 1 an..
Papa ma dit, Posté
Vira sait qu'il sera battu lui et sa colistière a election au conseil général. Donc il s'agite dans tous les sens. Saint Andre la.ville la plus en retard a la Reunion.
Carpaye, Posté
Monsieur Virapoullé vous n'êtes pas aimé de la population saint Andréenne , ils vous ont rejeté aux dernières élections ! Taisez vous ce serez mieux pour nos oreilles siouplait
Oups, Posté
Tortue y voit pas son queue ? La population ne veut plus de la dynastie des Virapoulle.No comprendo ?