Tribune libre de Jean-Pierre Marchau :

Aujourd'hui, 17 mars, la France est à découvert climatique i


Publié / Actualisé
Aujourd'hui, mercredi 17 mars, marque le jour où la France a émis autant de gaz à effet de serre que ce qu'elle devrait émettre en une année entière si elle respectait l'objectif de neutralité carbone, objectif que l'État français s'est lui-même engagé à atteindre pour 2050. Au bout de seulement 77 jours, la France a donc épuisé son crédit carbone et va vivre à découvert climatique. Jusqu'à la fin de l'année 2021, notre pays va creuser sa dette climatique, alors que les effets concrets du dérèglement se font déjà sentir (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Aujourd'hui, mercredi 17 mars, marque le jour où la France a émis autant de gaz à effet de serre que ce qu'elle devrait émettre en une année entière si elle respectait l'objectif de neutralité carbone, objectif que l'État français s'est lui-même engagé à atteindre pour 2050. Au bout de seulement 77 jours, la France a donc épuisé son crédit carbone et va vivre à découvert climatique. Jusqu'à la fin de l'année 2021, notre pays va creuser sa dette climatique, alors que les effets concrets du dérèglement se font déjà sentir (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

À ce rythme, selon les associations environnementales, l’objectif de neutralité carbone ne pourra être atteinte qu'en 2084.

L’État français, on le sait, vient d’être condamné pour son inaction climatique, et prochainement, le Tribunal administratif et le Conseil d’État devraient lui ordonner de prendre – enfin – des mesures concrètes et efficaces pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de la France.
Malgré ça, le gouvernement s’entête à ne pas prendre les actions qui s’imposent : le projet de loi Climat et résilience, qui sera examiné d’ici quelques jours par le Parlement, n’est pas du tout à la hauteur de l’urgence climatique.
Comme l’ont montré les marches pour le climat depuis trois ans, la persévérance et la mobilisation citoyennes peuvent obtenir des victoires historiques.

C’est ensemble que nous avons fait reconnaître la responsabilité de l’État dans le retard à agir contre les dérèglements climatiques.  Près de 300 organisations appellent à une Marche pour une vraie loi Climat le 28 mars prochain, une preuve de plus que les citoyennes et citoyens demandent des actions fortes et concrètes pour le climat.

Jean-Pierre Marchau

Secrétaire Régional Europe Écologie Les Verts

 

   

2 Commentaire(s)

Tout viaduc pour la NRL, Posté
Y pretant le tout viaduc pour la demi route était une meilleure décision ?
Romu, Posté
À par pérorer, que faites-vous pour notre île ; pour Saint-Denis et les captages d'eau potable contaminés de raticide par la seor ?