Tribune libre de Jean-Luc Poudroux :

A propos d'un éventuel report des élections


Publié / Actualisé
C'est toute la France métropolitaine et ses Outre-mer qui subissent depuis quelques mois déjà les ratés de la campagne de vaccination. J'ai eu l'occasion de le dire ouvertement, La Réunion ne dispose à ce jour que d'un nombre marginal de vaccins. Encore une fois, Paris traite les Réunionnais de manière périphérique et je le regrette sincèrement. A l'instar de ce qui s'est passé pour Saint-Pierre-et-Miquelon, je souhaite ni plus ni moins que le Gouvernement remette le nombre de doses nécessaires pour vacciner toute la population réunionnaise le plus rapidement possible. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
C'est toute la France métropolitaine et ses Outre-mer qui subissent depuis quelques mois déjà les ratés de la campagne de vaccination. J'ai eu l'occasion de le dire ouvertement, La Réunion ne dispose à ce jour que d'un nombre marginal de vaccins. Encore une fois, Paris traite les Réunionnais de manière périphérique et je le regrette sincèrement. A l'instar de ce qui s'est passé pour Saint-Pierre-et-Miquelon, je souhaite ni plus ni moins que le Gouvernement remette le nombre de doses nécessaires pour vacciner toute la population réunionnaise le plus rapidement possible. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Ce serait là une preuve de grande équité entre territoires et régions d'Outre-mer et ce, pour des raisons évidentes de risques sanitaires accrus de par le positionnement géographique de chaque Outre-mer. S'il y a des motifs impérieux pour pouvoir voyager, je préfère de loin que le Gouvernement décrète qu'il y a une raison impérieuse de réussir la vaccination dans tous les Outre-mer. Et le plus vite sera le mieux. Dans ce contexte, les rumeurs vont bon train et j'entends de plus en plus l'idée d'un report éventuel des élections départementales et régionales.

Je comprends très sincèrement que la santé des Français l'emporte sur tout le reste et que sans aucun doute, les Français ont autre chose à penser. J'ai lu dans la presse que le Premier ministre est enclin à suivre les recommandations du conseil scientifique dans les tout prochains jours. J'en prends acte. Mais, je dis ceci : à quoi sert une loi si ce n'est pour revenir constamment pour la contredire par une autre loi quelques semaines, quelques mois après parce que le Gouvernement l'a décidé ? En effet, le Parlement avait voté la loi du 22 février 2021 pour reporter déjà les élections locales de mars à juin de cette année. Et maintenant, on nous dit qu'il va falloir peut-être que le Parlement revote une nouvelle loi pour reporter encore une fois les élections !

Je comprends que nous, les députés de la République, devons être réactifs, mais là, c'est vraiment prendre le Parlement pour une simple chambre d'enregistrement et d'exécution de ce que décide le Gouvernement tout seul dans son coin sans associer vraiment les élus. En toute objectivité, je dis que le Gouvernement fait preuve d'un certain manque d'anticipation dans cette crise qui perdure depuis un an. Si la crise sanitaire a amplifié les inégalités, elle a également révélé le glissement de notre démocratie vers un régime présidentiel à l'excès.

Avec les Présidents et leurs gouvernements qui se succèdent, je constate que la loi votée par les parlementaires a de moins en moins de valeur ou en tous les cas, elle est de plus en plus relative parce que la loi dépend trop fortement du pouvoir exécutif. …/… Dans le monde d'après, nous avons à réfléchir à un rééquilibrage vital des pouvoirs, en redonnant de la valeur et de l'indépendance au Parlement, en donnant une réelle autonomie et des pleines responsabilités aux élus locaux. Je demande au Gouvernement de cesser de considérer le Parlement comme une institution à ses ordres.

Une fois la loi votée, j'aurai de loin préféré que le Gouvernement s'exécute et fasse tout ce qui est en son pouvoir pour que les termes de la loi soient effectivement respectés. Quoi qu'il en coûte ! Ainsi, si la loi du 22 février 2021 avait du sens, il n'y aurait aucun report des élections locales après juin 2021 parce que le Gouvernement aurait tout fait pour installer des usines de production de vaccins un peu partout en Métropole et en Outre-mer, le Gouvernement aurait payer le prix même le plus cher comme en Israël pour disposer du nombre de vaccins nécessaires à la population française, ce qui aurait pu rendre plus acceptable encore les mesures de couvre-feu ou de confinement.

Enfin, si la loi avait vraiment du sens pour le Gouvernement, celui-ci aurait mis à disposition dans chaque commune tous les moyens pour faciliter le vote des électeurs, comme par exemple les machines à voter et le vote à distance. Faisons preuve d'innovation !

Jean-Luc Poudroux
Député de La Réunion

 

   

7 Commentaire(s)

Missouk, Posté
Finalement la naphtaline ça conserve, je confirme!
Alerte disparition, Posté
Prochain communiqué dans 1.mois ?
MOUTIEN, Posté
M Poudroux n'a pas tout à fait tort. Mais il n'a pas non plus tout à fait raison. S'il avait bien lu la loi qu'il a votée, il était prévu déjà une disposition prévoyant un report, en fonction de la situation sanitaire. Je cite l'article 3 de la loi : "Au plus tard le 1er avril 2021, le Gouvernement remet au Parlement, au vu d'une analyse du comité de scientifiques mentionné à l'article L. 3131-19 du code de la santé publique, un rapport sur l'état de l'épidémie de covid-19, sur les risques sanitaires à prendre en compte et sur les adaptations nécessaires à la tenue des scrutins et des campagnes électorales les précédant." https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043168354#:~:text=Copier%20le%20texte-,LOI%20n%C2%B0%202021%2D191%20du%2022%20f%C3%A9vrier%202021%20portant,Guyane%20et%20de%20Martinique%20(1). Le report, s'il devait avoir lieu, ne serait donc pas une surprise sortie du chapeau
Brino, Posté
Vote par procuration pou acheter lo vote Ti malheureux, ben trop facile. Plié à la loi française et déplace pour allez voter comme monsieur tout le monde. Toujours une tribune pour ne rien dire, change lo moun qui écrit tout sa bêtise pou ou la , ok?
THOR, Posté
Selon le site "nosdéputés.fr" il fait partie des 150 députés les moins actifs sur le critère des semaines d'activité ! sa dernière question orale remonte à janvier 2019 ! enfin pour le reste faut regarder sur le site édifiant ! Une fois déduites les cotisations et les contributions applicables, le salaire net d'un député s'élève à 5 362,92 euros par mois pour son inactivité s'est bien payé.Il a 3 collaborateurs rémunérés.Un député dispose également d'un crédit affecté à la rémunération de collaborateurs (aussi appelés assistants parlementaires ou attachés parlementaires) qu'il recrute son montant mensuel est de 9618 euros.Question à quoi lui servent ils si il est aussi inactif ? à ouvrir ou coller des enveloppes....Bon on arrête là qu'il vieillisse en paix et profite de la retraite (des députés).
Mimite, Posté
oté dalon aller met' riz au feu au lieu raconte n'importe quoi !
Emeline 97424, Posté
Ou la leve un coup ou? Quel député fantôme! Zelection seulement i intéresse à où et vos copains et femme de qui sont attachés parlementaires, votre chauffeur. Tarde pas Nou vien pou dénoncé tout ça la