Tribune libre de Karine Nabenesa :

"Monsieur le Président, vous avez oublié des éléments de votre bilan"


Publié / Actualisé
Il y a quelques jours le Président de Région déclarait officiellement sa candidature aux prochaines élections régionales en souhaitant être " encore utile à la Réunion ". Candidat à son troisième mandat, il a dressé un bilan édulcoré de son action. Je n'ai pas retrouvé certains pans entiers de sa mandature...comme passé sous silence...pourtant les faits sont têtus...Sans doute un oubli vite corrigé car heureusement pour lui ...Nous y étions .
Il y a quelques jours le Président de Région déclarait officiellement sa candidature aux prochaines élections régionales en souhaitant être " encore utile à la Réunion ". Candidat à son troisième mandat, il a dressé un bilan édulcoré de son action. Je n'ai pas retrouvé certains pans entiers de sa mandature...comme passé sous silence...pourtant les faits sont têtus...Sans doute un oubli vite corrigé car heureusement pour lui ...Nous y étions .

Dans son bilan, le Président sortant a oublié de préciser que sous sa mandature la Région Réunion est devenue la région la plus endettée de France. Une dette passant de 588 millions d’euros en 2015 à 1,2 milliards d’euros en 2018 soit plus que le budget général de la collectivité actuel… et bien loin devant les plus mauvais élèves comme aime à le rappeller  la Cour des Comptes en 2018. Ce déficit coûte en 2019, 1390 euros par réunionnais contre 670 euros par réunionnais en 2015 soit plus de 108% d’augmentation. Cela signifie qu’en 2019 pour absorber cette dette,  la Région Réunion, en tenant compte des capacités financières et à supposer qu’elle mobilise toute son épargne, mettrait 9,7 années  à solder sa dette….

Dans ce contexte, on pourrait légitimement supposer que le Président de Région a fait exploser la dette pour " faire exploser les investissements " pour les réunionnais… Il n’en est rien. Pire durant ses dix dernières années, contrairement aux beaux discours, les dépenses d’investissement n’ont cessé de baisser…933 millions d’euros d’investissement en 2016, 711 en 2017, 639 en 2018, seulement 450 millions d’euros en 2019 soit une baisse plus de 50 % des investissements en 4 ans.

Si la dette explose sans que cela bénéficie aux réunionnais par des investissements, on pourrait légitimement penser alors que comme tout un chacun, lorsqu’on a des crédits on fait attention à ses dépenses quotidiennes… là aussi, il n’en est rien… Pire les dépenses de fonctionnement ont littéralement explosé passant de près de 250 millions d’euros en 2010 à 472 millions en 2019…

Les chiffres sont têtus, et s’il fallait donc résumer la gestion du Président sur ces dix dernières années, cela pourrait se traduire ainsi : En 1O ans, il a fait exploser la dette de 108%, il a fait exploser les dépenses de fonctionnement de 188% et réduit les investissements de 50%….
Si en 2020, la Région respire c’est grâce aux millions d’euros des fonds COVID en provenance de l’Etat et de l’Union européenne  en tant que gestionnaire de ces fonds …

Déjà 10 ans et pas moins de 15 milliards d’euros dans le porte-feuille régional, le compte n’y est pas.  Hélas pour les réunionnais, les sujets de fond ne sont toujours pas réglés. Toujours pas de véritable transport en commun, toujours autant d’illestrisme, de précarité et de pauvreté, des déséquilibres qui se creusent entre micro-region, des étudiants complètement  abandonnés alors que la Région en tant que chef de file est censé les orienter…
 
Et les projets lancés depuis des années qui n’aboutissent tout simplement pas. Tous ces projets financés depuis des années, où sont-ils ? Le port de Saint-André ? L’écocité de Cambaie ? Le développement de l’aéroport de Pierrefonds ? Qu’en est-il du SAR qui devait être mis à la poubelle, de la transformation du Parc national, de la révolution fiscale ? De l’application du plan " zéro déchet ".. sur ce sujet, à défaut d’une vision, nous avons pu assister à l’opportunisme électoral avec lequel est traité un sujet aussi majeur pour notre île…

Même si rien n’avance pour les Réunionnais, la Région Réunion  depuis croule sous les procédures judiciaires :
- enquête du  Parquet National Financier pour corruption sur l’attribution des marchés de la NRL,
- enquête pour détournement de fonds publics et recel de détournement de fonds publics en lien avec le salaire de PDG de la SPL Réunion des Musées Régionaux,
- l’enquête sur les emplois au Cabinet
- l’enquête du PNF touchant la Région et cette très chère SPL Maraina aujourd’hui au bord du dépôt de bilan
- l’Affaire Olivier Rivière, le Premier Vice-Président aujourd’hui condamné

Et quant à ce qui devait être le chantier de votre mandature, il est devenu le chantier réunionnais de la honte en France et en Europe, chantier à l’arrêt embourbé pour incompétence et irresponsabilité de son maître d’ouvrage. La réception du viaduc ne saurait faire oublier que la route n’est toujours pas mise en service…

Que de temps et d’argent perdus à s’entêter à vouloir faire une digue sans galets, à ne pas vouloir prendre les roches massives autorisées dans la carrière de NGE concurrente du groupement, à ne pas vouloir des andains pour finalement dire étudier " un plan andains ", à s’entêter à passer en force pour ouvrir des carrières alors que cela ne relève pas de la responsabilité de la Région, pour à chaque fois, d’ailleurs obtenir une fin de non-recevoir par les autorités indépendantes…

Ne pas finir la NRL est la conséquence des choix du Président sortant… Le choix d’avoir accepté en toute irresponsabilité une offre irréalisable qui se rèvèle insincère car au final le marché est infaisable et a été résilié. Une offre finalement bien plus élevée en délai, et en coût… sans même rajouter les 600 millions d’euros complémentaires exigés par le groupement à la Région actuellement en attente de décision du Tribunal Administratif …

Des choix  inconséquents pris dans le cadre d’une gestion hasardeuse et irresponsable de la collectivité qu’une nouvelle lithanie de promesses ne saurait effacée…pour la Réunion et pour les Réunionnais, il est utile d’écrire une nouvelle page.

Karine Nabenesa, Conseillère régionale






 

   

4 Commentaire(s)

Total fiasco, Posté
Bilan ? 5 affaires judiciaires. C'est ce qu'on appelle son " renouveau Reunionnais " ?
Route à moitié et indemnités en totalité, Posté
2 mandats pour un bilan médiocre. Dans le privé il était viré avant la fin du premier mandat.
CAJAOP, Posté
Bravo Romuald !!!
Romuald, Posté
Rien à ajouter au tableau. Il est assez chargé comme cela ! Quant à la solution, quelle est-elle pour Dame Nabeneza ? Elle n'en touche pas un mot.La question tout de même qu'on doit se poser, c'est à qui profite le crime ? Qui s'est rempli les poches depuis 2010 avec Mr Didier Robert à la tête de la Région. Lui et sa clique se sont largement servis, mais pas qu'eux ! Si on parlait de tous les patrons petits et grands, depuis les transporteurs de roches jusqu'au majors du BTP, de tous ceux qui se sont goinfrés avec la politique du tout bagnole : les concessionnaires auto, les assureurs, les banques, l'Etat et les collectivités locales ? Et sur le dos de qui, de la population laborieuse, à commencer par les salariés, les demandeurs d'emplois. Mme Nabeneza fait un juste constat, mais ne dit pas qui pourra mettre un terme à cette dilapidation de fonds publics. Et ce ne sont pas les politiciens comme elle qui sont le mieux placés pour trouver la solution.Seules les victimes de cette politique scandaleuse, la classe ouvrière au premier chef, pourraient avec la force dont ils disposent, leur nombre et leur rÃ'le irremplaçable dans la production de bien utiles à la population, faire le ménage et organiser la société autrement, sur des bases justes.Espérons qu'un jour ils se réveillent et se mettent à l'ouvrage !