Tribune de Gilles Leperlier :

Pour un recrutement réunionnais au sein du CNFPT !


Publié / Actualisé
Comme de nombreux élus et organisations, en mon nom et au nom de l'association Nou Lé Kapab, je tiens à dénoncer avec la plus grande fermeté la nomination de Monsieur Mehdi Boukerrou à la direction du CNFPT de La Réunion.
Comme de nombreux élus et organisations, en mon nom et au nom de l'association Nou Lé Kapab, je tiens à dénoncer avec la plus grande fermeté la nomination de Monsieur Mehdi Boukerrou à la direction du CNFPT de La Réunion.

Même si des avancées sont à saluer sur la question de l’emploi local, force est de constater que de nombreux efforts restent à faire, et encore plus au sein du CNFPT Réunion. En septembre 2013, notre association s’était déjà mobilisée, en interpellant le délégué régional du CNFPT à l’époque, parce qu’une personne de l’extérieure était pressentie sur ce poste. Ce dernier avait alors interpellé la direction nationale du CNFPT et une réunionnaise avait pu être recrutée. 

Le CNFPT Réunion fait donc l’objet de toutes les convoitises nationales depuis presque 8 ans et nous constatons que tous les moyens ont été mis en œuvre pour écarter, une nouvelle fois, une candidature Réunionnaise.

Sans remettre en cause les compétences de Monsieur Boukerrou, nous apprenons qu’il ne bénéficie pas d’ancrage local fort et qu’il n’est pas issu du parcours et de la formation du CNFPT de La Réunion.

Pire, comme en 2013, nous apprenons que des réunionnais, des cadres territoriaux compétents et avec de l’expérience avaient également postulé cette année. Une solide connaissance de La Réunion, de son environnement et des collectivités territoriales est une condition indispensable et non négociable au sein du CNFPT Réunion.

Dans le respect de La Réunion, de son histoire et de sa population, il est de la responsabilité de Monsieur Boukerrou de reconsidérer cette nomination et de reprendre son poste au sein de la DIECTTE Réunion, là où son recrutement peut d’ailleurs déjà susciter des questionnements.

Se pose une nouvelle fois le constat suivant : malgré les déclarations d’intentions, malgré les précédentes situations similaires qui n’ont pas manquées de susciter des indignations, il nous faut toujours batailler pour obtenir ce que les Réunionnais demandent légitimement : être respectés et travailler pour leur île. En réalité, l’instauration d’un rapport de force semble, encore en 2021, être la condition d’un recrutement local à compétences requises.

Enfin, il n’est pas normal d’avoir besoin, pour qu’un Réunionnais soit recruté à La Réunion, de mobiliser à chaque fois, médias, responsables politiques, économiques et sociaux.
Il est plus que temps d’ancrer le recrutement local comme une exigence, une priorité dans nos politiques publiques et au service de notre développement économique.

Gilles Leperlier
Président de Nou Lé Kapab
Adjoint-Maire de l’Etang-Salé

 

   

7 Commentaire(s)

Kounta kinté, Posté
Jimmy, donnez nous des noms de réunionnais qui occupent des postes de grands directeurs en métropole (et pas en France parce que figurez vous que la Réunion fait partie de la France). A compétence égale emploi local. Ça ne fait pas le mariole en Corse ou aux Antilles, alors on va arrêter à la Réunion. En métropole les réunionnais à 80% sont utilisés comme main d Å"uvre, ici on est encore colonisés. Nous lé pas plus nous lé pas moins. Nos enfants partis pour les études veulent rentrer.Par contre Gilles Leperlier parachuté par l UNEF et sponsorisé par le PCR , svp un peu de décence, ferme out bouche...
John, Posté
La France ne fait pas évoluer l'île de la Réunion je trouves si les gens les yeux sont fermés, il faudra les ouvrir plus grand pour voir que la France nous exploitent depuis de nombreuses années
Ne la ramène pas, Posté
Entre nous monsieur arrêtez de donner des leçons. 2 chargés de mission Économie Circulaire à la Cinorg c'est qui ?
Mimite, Posté
Ã"té gilloux le rouge ! L'UNEF et consort i rend bien service, fini passe de cabinet en poste de responsable cÃ'té le phare... Quelle légitimité ou néna pour juger de ce recrutement ? Ou changera jamais toujours po bat la mer po gagne l'écume.
Geenec, Posté
plus de nomination de non réunionnais dans l'ile et en retour plus de regards de la FRANCE donc plus de crédit plus d'aide une autonomie complète la liberté a lire certain commentaires nous voyons la vision de ces gens qui après avoir obtenu une autonomie ou une indépendance partirons travailler en métropole après avoir semé la misère ici
Poupette, Posté
j'ai toujours pensé que des jeunes devaient entrés en politique mais celui je pense déjà qu'il est "pourri" par nos vieux élus politiques en place depuis des décennies en plus adjoint-maire du maire de l'Etang salé élu à une voix. Quel exemple quand un réunionnais est à un haut poste ? il fait rentrer toute sa famille et amis incompétents SANS DIPLOME et çà quelque soit leur couleur politique
Jimmy, Posté
Donc à tous les réunionnais travaillant sur le territoire national hors réunion, arrêtez ce que vous faites laissez votre poste à un "régional" et rentrez ! La démagogie n'apporte rien de bon, elle est même un booster d'abstention !