Tribune libre d'Ibrahim Patel :

Appel aux "grandes foncières" : "cet appel n'a pas été suivi par Mercialys"


Publié / Actualisé
Au mois d'avril dernier, Bruno LEMAIRE, Ministre de l'Economie a lancé un appel aux " grandes foncières " les invitant à annuler trois mois de loyers pour les commerçants fermés administrativement pendant le confinement. Cet appel n'a pas été suivi par le Groupe MERCIALYS à La Réunion, qui n'a pas répondu de manière collective aux commerçants de leurs galeries commerciales contrairement à la totalité des autres bailleurs de la place. Le Président de la CCI Réunion, Ibrahim PATEL, a tenu à relayer le cri d'alerte de ces commerçants auprès du Directeur Général et du Directeur Régional océan Indien du groupe.
Au mois d'avril dernier, Bruno LEMAIRE, Ministre de l'Economie a lancé un appel aux " grandes foncières " les invitant à annuler trois mois de loyers pour les commerçants fermés administrativement pendant le confinement. Cet appel n'a pas été suivi par le Groupe MERCIALYS à La Réunion, qui n'a pas répondu de manière collective aux commerçants de leurs galeries commerciales contrairement à la totalité des autres bailleurs de la place. Le Président de la CCI Réunion, Ibrahim PATEL, a tenu à relayer le cri d'alerte de ces commerçants auprès du Directeur Général et du Directeur Régional océan Indien du groupe.

Au moins d'avril dernier, Bruno Lemaire, ministre de l'économie a lancé un appel aux " grandes foncières", les invitant à annuler trois mois de loyers pour les commerçants fermés administrativement pendant le confinement.

Force est de constater que cet appel n'a pas été suivi par votre groupe à La Réunion. A notre connaissance, vous n'avez pas répondu  de manière collective aux commerçants de vos galeries commerciales contrairement à la totalités des autres bailleurs de la place.

Ceci est fortement regrettable, une action de votre part aurait été un signe fort de solidarité adressé à l'ensemble des commerçants qui, rappelons-le, font vivre vos galeries et participent activement à la connaissance de votre groupe.

Vous n'ignorez pas que la crise sanitaire et économique que nous traversons depuis le mois de mars 2020 a affecté très lourdement notre économie. Elle a des répercussions profondes sur l'écosystème et le modèle traditionnel de l'ensemble des commerces de notre île. 

Les obligations de fermeture imposées aux commerces se poursuivent à date et constituent de très importantes restriction d'activité. Par ailleurs et comme vous le savez, le contexte sanitaire entraîne une érosion de la fréquentation des commerces.

C'est pourquoi je me permets de relayer le cri d'alerte lancé par les commerçants de vos galeries et vous invite à répondre très concrètement aux fortes inquiétudes de tous ces commerçants dont la situations a été rendue encore plus sensible par la décision du Préfet de La Réunion de fermer les galeries commerciales de centres commerciaux de plus de 20 000 m2 depuis le 11 février.

Comme vous le savez les mesures mises en œuvre par le Gouvernement pour venir en aide des commerçants ne leu suffisent pas pour régler leurs loyers et charges fixes. Notre île st un écosystème très fragile et fermé et vous en êtes un acteur majeur du développement économique. Les commerçants ne comprennent pas l'absence de soutien de votre part dans ces moments difficiles. Nous devons tous être solidaires et à défaut d'un avenir plus certain.

C'est pourquoi face au risque de faillite imminente de nombre d'entre eux, il est désormais vital qu'a votre tour vous souteniez les commerçants présents dans vos galeries commerciales en annulant purement et simplement leurs loyers pour toutes ces semaines et moins de fermeture administrative.

Je me tiens bien entendu à votre disposition pour discuter avec vous de ma demande et vous prie de recevoir, Monsieur le Directeur général, Monsieur le directeur régional, l'expression de mes sincère salutations.

Ibrahim Patel
Président de la CCI Réunion

   

1 Commentaire(s)

Reunionnais, Posté
On a plus confiance en Lemaire. Patel ? Pffff