Tribune de la Chambre d'agriculture, de la FDSEA et des Jeunes Agriculteurs :

Sécheresse : lettre au ministre des Outre-mer


Publié / Actualisé
"Monsieur le Ministre, après une grande période de sécheresse sur l'année 2020, . mobilisation du Comité Départemental d'Expertise à plusieurs reprises a pu faire un état des cultures. L'évaluation a été validée le 11 février 2021 et transmise au Préfet. Dans cette évaluation, nous avons soulevé de nombreuses incohérences dont . positionnement des stations météorologiques dans Ille. Il faut souligner cette situation atypique des trois communes (Petite-115, Saint-Joseph et Saint-Philippe) qui sont exclus uniquement sur des données météorologiques. Sur la commune de Saint-Philippe, les trois stations sont situées entre 500 et 2 300 mètres d'altitude et pour une grande partie en dehors des zones de production. (Photo : Chambre d'Agriculture)
"Monsieur le Ministre, après une grande période de sécheresse sur l'année 2020, . mobilisation du Comité Départemental d'Expertise à plusieurs reprises a pu faire un état des cultures. L'évaluation a été validée le 11 février 2021 et transmise au Préfet. Dans cette évaluation, nous avons soulevé de nombreuses incohérences dont . positionnement des stations météorologiques dans Ille. Il faut souligner cette situation atypique des trois communes (Petite-115, Saint-Joseph et Saint-Philippe) qui sont exclus uniquement sur des données météorologiques. Sur la commune de Saint-Philippe, les trois stations sont situées entre 500 et 2 300 mètres d'altitude et pour une grande partie en dehors des zones de production. (Photo : Chambre d'Agriculture)

Sur ces trois communes, 75 % des planteurs ont subi des pertes représentant plus de 36 000 tonnes de canne. Les agriculteurs de Petite-lie ont perdu 40 de leur production, 46 % pour Saint-Joseph et 70 % pour Saint-Philippe. Peut-on exclure ces planteurs du dispositif "calamité agricole" 7

Nous soutenons que c'est bien le département de La Réunion qui a subi une sécheresse exceptionnelle. Et nous ne souhaitons pas que les agriculteurs de ces trois communes soient écartés du dispositif. C'est pour cela que nous formulons la demande de réintégrer les communes de Petite-11e, Saint-Joseph et Saint-Philippe dans le processus de "calamité agricole". Il est primordial que tous les agriculteurs de l'île soient traités à l'Identique.

Le changement climatique apporte de lourdes conséquences sur nos productions et l'État doit montrer son accompagnement. Nous avons besoin, Monsieur le Ministre, d'un signal fort de votre part pour notre agriculture."

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !