Tribune libre de Karine Nabénésa :

Le retour en missouk de la carrière de Bois Blanc, pour servir les interêts de qui ?


Publié / Actualisé
Depuis le 19 mars et dans une totale discrétion, la Préfecture a entamé la consultation pour la révision du Schéma des Carrières version 2. Dans la première copie, 4 sites de carrières avaient été intégrés pour alimenter exclusivement la NRL . La carrière de Dioré avait obtenu toutes les autorisations, mais exploitée par un concurrent, le groupement et la Région ont refusé d'acheter les matériaux jugés, selon eux, impropres pour la NRL tout comme l'étaient d'ailleurs à cette époque les andains, et tout autre matériaux de toute autre provenance...Seuls trouvaient grâce à leurs yeux, les matériaux de l'ex carrière de Bois Blanc portée par la SCPR, filiale du groupement constructeur.
Depuis le 19 mars et dans une totale discrétion, la Préfecture a entamé la consultation pour la révision du Schéma des Carrières version 2. Dans la première copie, 4 sites de carrières avaient été intégrés pour alimenter exclusivement la NRL . La carrière de Dioré avait obtenu toutes les autorisations, mais exploitée par un concurrent, le groupement et la Région ont refusé d'acheter les matériaux jugés, selon eux, impropres pour la NRL tout comme l'étaient d'ailleurs à cette époque les andains, et tout autre matériaux de toute autre provenance...Seuls trouvaient grâce à leurs yeux, les matériaux de l'ex carrière de Bois Blanc portée par la SCPR, filiale du groupement constructeur.

Pour non  respect des procédures, l’Etat a été épinglé par les juges à la fois sur le fond et sur la forme sur la modification du schéma des carrières. Ainsi ce schéma a été annulé emportant avec lui, Bois Blanc et les autres sites identifiés. 

A l’heure où le Président de Région, maitre d’ouvrage de la NRL  annonce publiquement ne plus avoir besoin des carrières pour finir la NRL car il est en mesure, avec des andains et " des blocs de béton ", de la terminer dans les deux prochaines années, la Préfecture de la Réunion met discrètement à la consultation publique une nouvelle  révision du schéma des carrières dans laquelle  tous les sites de carrières pour la NRL ont disparu sauf…  Bois Blanc !

Tout cela est incompréhensible et complètement contradictoire. Nous sommes là en flagrant délit de mensonges en haut lieu et sur un projet d’importance capitale.

Qui ment aux réunionnais ? Le Président de Région encore une fois ? Le Maire de Saint- Leu qui se dit contre ce projet mais qui n’en exige ni l’abrogation du PIG sur sa commune ni  le retrait de Bois Blanc dans  ce projet de schéma des carrières en consultation? L’Etat qui  persiste à permettre la réalisation de cette carrière devenue obsolète et surdimensionnée pour la NRL ?

Comment peut-on soumettre à l’identique le même projet de carrière en surface et en volume pour les besoins de la NRL s’ils sont par ailleurs déjà comblés par les andains dans le délai ?

A ce stade du projet, au vu des surcouts énormes, achever ce chantier dans les meilleurs délais  est incompatible avec la mobilisation de matériaux en provenance d’une quelconque future carrière encore non autorisée et encore non validée… d’autant que les matériaux necessaires au démararge de la digue, s’ils existent véritablement, se trouveraient potentiellement à pas moins de 42 mètres de profondeur…

Si cette carrière ne sert pas les besoins de la NRL, pourquoi utiliser la puissance publique pour privilégier la SCPR, et le groupement constructeur dans l’exploitation économique de ces matériaux à d’autres fins que ceux pourquoi ils sont supposés servir ?

Une chose est sure c’est qu’on nage en pleine contradiction. Je dénonce une nouvelle fois cette tentative irrespectueuse à peine déguisée d’ignorer éhontemment l’expression de la population pour des intérêts non avoués ou non avouables.

Il est urgent que ce chantier s’avère et que cette route soit livrée aux réunionnais. Que celles et ceux qui sont en responsabilité sur ce projet agissent et décident d’abord et en priorité pour les intérêts des réunionnais et non pas au regard d’intérêts privés.

Karine Nabénésa
Conseillère régionale

   

4 Commentaire(s)

Alice, Posté
Une roche pas trop grave, i fé des années lu promette refait la route Cilaos que le pire- sauf que lu lu sa va Cilaos en helico et à où en loto- lu pas l'air ek roche lu, lu lu aime bat karé
Aa, Posté
Innocente évidemment si une personne se prend une roche sur la tête? Toujours les autres et la solution à tout
Viranaicken, Posté
Qui sa i fé unCompte un domen????? Personne, isolé le gars. S'il va avec demi - route, il signe aussi sa fin politique le mec. Pfffff
Paille en queue enchaîné, Posté
Intéressant, très intéressant ce courrier.