Tribune libre d'Olivier Hoarau :

Que la voix des Réunionnais soit respectée


Publié / Actualisé
Alors que l'on attend décisions et responsabilité, l'Etat continue de nous infantiliser. Au vu des derniers chiffres et de la progression de l'épidémie, nous pouvons affirmer que la " stratégie de la peur " sur laquelle les services déconcentrés de l'Etat s'appuient, n'a produit aucun effet. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Alors que l'on attend décisions et responsabilité, l'Etat continue de nous infantiliser. Au vu des derniers chiffres et de la progression de l'épidémie, nous pouvons affirmer que la " stratégie de la peur " sur laquelle les services déconcentrés de l'Etat s'appuient, n'a produit aucun effet. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Alors, l’Etat continue de naviguer à vue et de prendre des " mesurettes " qui tuent à petit feu ceux qui se sont déjà beaucoup investis dans la lutte contre l’épidémie.

Au premier rang desquels les soignants, qui sont sur le front depuis plus d’un an et n’ont obtenu aucune réponse à leurs demandes. Résultat des courses : l’hôpital public crève du manque de moyens. Ils ne peuvent ni soigner convenablement, ni faire face à l’épidémie de façon durable. Tout au plus, le gouvernement leur propose un pansement sur une jambe de bois.

Conséquences :
- nous ne pouvons toujours pas faire face à l’épidémie et cela fait peser le risque d’un tri sanitaire à l’hôpital,
- et du coup, la gestion de crise ne se fait que sous le prisme du nombre de places disponibles en réanimation.

Au second rang, les restaurants, bars, salles de spectacles, théâtres, cinémas, commerces... tous ceux que l’Etat considère comme " non essentiel " et qui, pourtant, ont fait le plus d’efforts et d’investissements pour répondre au pied levé aux injonctions toujours plus restrictives voire absurdes de l’Etat.

Obligation de port du masque, mise à disposition de gel hydro-alcoolique, abaissement des jauges de réception du public, distanciation entre les tables, plexiglas de séparation, etc. – et aujourd’hui, du jour au lendemain, on les oblige à baisser le rideau ! Sans compenser leurs pertes et en leur " souhaitant " de ne pas licencier ! Mais ils vont mourir ! Le chômage va exploser ! Les familles Réunionnaises vont connaître des difficultés insurmontables alors même que notre situation sociale est au plus mal.

Et tout cela, pour finir par prendre, comme cela est prévisible, la décision d’un confinement général dans quelques jours. Si nous l’avions fait il y a un mois lorsque je l’avais demandé, serions-nous dans cette situation aujourd’hui ? Pourquoi ne l’avons-nous pas fait avant que la situation ne devienne ingérable ? Pourquoi n’avons-nous pas donné de visibilité claire sur ce que nous projetions de faire pour stopper les chaînes de contamination ?

Et que dire de l’école dont on nous a dit et répété qu’elle n’est pas un lieu de contamination alors même que sur le terrain, les parents d’élèves, les enseignants et les responsables de sites, font part de leurs inquiétudes face aux nombres de cas existants et passés sous silence.

L’ARS y pran Rényoné pou d’mangue a tèr !! Arèt ek sa !

Les sacrifices, les efforts de civisme et de solidarité, chaque Réunionnais les a faits ! Chaque Réunionnais a fait preuve de résilience et d’humilité face à cette épidémie. Alors arrêtez de les culpabiliser et de les stigmatiser ! NOUS NE SOMMES PAS RESPONSABLES ! Ce sont vos décisions incohérentes et inefficaces qui nous conduisent dans le mur !

Alors maintenant, soit nous prenons notre part aux décisions qui sont prises au niveau local en levant l’omerta sur les informations que détiennent l’ARS, soit zot y gère zot crise zot mèm !

Nous ne serons plus les faire-valoir de la communication de l’Etat et de cette gestion de crise hasardeuse !

La stratégie du gouvernement est vouée à l’échec. Les élus locaux qui eux, connaissent la réalité du terrain, ne doivent pas, ni maintenant ni à l’avenir être la caution locale de ces décisions venues de Paris.

Olivier Hoarau
Maire du Port

   

9 Commentaire(s)

Mediapart, Posté
De toute façon protéger le collection de casseroles : 5 affaires judiciaires. Il faudra rendre des compte ultérieurement. Tout se sait.un jour. Ce sera un SCANDALE à venir
Un compétent, Posté
Olivier a raison il faut quelq:un de.competent.a la region on a perdu du temps
Parce que vous Êtes gouvernés par Les Ratés En Mouvement ( LREM ), Posté
L'ARS est un machin point final On laisse les Français livrés à eux-mêmes. Nos politiques ont peur de leurs réactions si le confinement devient drastique. Et les Français, eux, attendent la réaction des chefs. Si tout le monde attend, on n'avancera jamais. Macron a fait un discours de temporisation dicté par nos carences. Il énonce une méthode Coué et propose un assistanat dans l'incertitude alors qu'il faut une véritable méthode et des moyens.Au fait, Emmanuel Macron sait-il qui il est vraiment ?Macron a peur d'être un nouveau Fabius avec un nouveau scandale du sang contaminé . Un scandale de santé publique a toutefois déjà conduit des ministres devant les juges, celui du sang contaminé.Tout le folklore élyséen sert de cache-sexe pour essayer de mettre à l'abri ministres et hauts fonctionnaires dont on a compris qu'il était possible qu'ils aient quelques soucis dans le monde d'après, et qu'il y ait quelques comptes à rendre devant le juge pénal.
Joe, Posté
Ou la pas honte ? Ti bouz encore?
Kounedanne, Posté
Zot la nourrit la bête (L'ARS) et tout sad i gravite autour le plus couillon i reste à tèr
Willy, Posté
Monsieur hoarau ou la passe tribunal sans crainte, n'a un lé capon, i fé toute pou reporte son zaffair. Ou la vu kissa i prépare lo bob pou tout' son ben concurrent ! La i remarqué hein????
Ericka, Posté
Olivier hoarau a raison, pourquoi le préfet nous fait perdre du temps avec ces mesures injustes et inefficaces au lieu de prononcer le confinement pour 2 ou 3 semaines? Nous perdons des temps précieux pour la santé des réunionnais! Préfet et ars coupables!
Bisik974, Posté
Enfin néna un i Di un zaffair ! Bravo à lu
Flo, Posté
Préfet ek l'ars, arret' pran a nou po d'couyon!! Toultan c la faute la population ek zot! jamais zot pran zot responsabilité et a nou toultan l'auteur si virus la i circule partout. Fai zot travay pou protez la population plito