Courrier de lecteur d'Arnold Jaccoud :

"Les hommes parlent aux hommes"


Publié / Actualisé
Les contraintes imposées par les autorités publiques du fait de la crise sanitaire semblent avoir intensifié les problèmes domestiques et conjugaux. Ce sont les femmes et les enfants qui en sont principalement victimes. À La Réunion, le nombre constant de 5 plaintes chaque jour dans les commissariats et les brigades de gendarmerie ne faiblit pas. Autorités publiques et organisations de lutte contre les violences intrafamiliales font ce qu'elles peuvent. Mais les indispensables et multiples mesures de secours aux victimes n'endiguent rien. Elles interviennent après coup, " après les coups ". La fréquence quasi quotidienne des informations diffusées dans les médias et provenant des tribunaux en est la triste illustration.
Les contraintes imposées par les autorités publiques du fait de la crise sanitaire semblent avoir intensifié les problèmes domestiques et conjugaux. Ce sont les femmes et les enfants qui en sont principalement victimes. À La Réunion, le nombre constant de 5 plaintes chaque jour dans les commissariats et les brigades de gendarmerie ne faiblit pas. Autorités publiques et organisations de lutte contre les violences intrafamiliales font ce qu'elles peuvent. Mais les indispensables et multiples mesures de secours aux victimes n'endiguent rien. Elles interviennent après coup, " après les coups ". La fréquence quasi quotidienne des informations diffusées dans les médias et provenant des tribunaux en est la triste illustration.

Les campagnes et les messages de prévention eux-mêmes ne s’adressent qu’aux femmes. Sur le mode " Touch pa mwin ! Arèt lev la min dsi mwin ! " et " J’appelle le 3919 ". Les hommes en sont toujours absents. Menace potentielle certes, mais fantomatique et désincarnée. Irresponsable…

Pourtant, face aux phénomènes sociaux manifestes d'une émancipation féminine continue dans tous les domaines, l’homme est bien souvent placé au centre du problème des rapports domestiques interpersonnels en constante évolution. Le statut de la masculinité a changé, est devenu plus incertain. Dans de multiples cas, il est véritablement en crise.

Dans ce contexte, le CEVIF ne souhaite pas se cantonner sur le plan de l’observation. Son projet social le conduit à mener un programme intitulé " Les hommes parlent aux hommes ", qui conjuguera des temps de réflexions sur la masculinité et des temps de productions de messages destinés aux hommes.

Il est déterminant aujourd'hui de s'adresser directement aux hommes, trop souvent exclus de tout rôle actif et responsable dans ce problème de société qui a trait aux violences familiales. Et de manière plus générale, les hommes doivent garder ou retrouver leur place dans les lieux où s’élaborent les rapports sociaux : la famille, l'éducation, l'action sociale, le médico-social, la justice, … dans lesquels, depuis plusieurs décennies, la féminisation se développe largement en leur absence croissante. Les hommes intègres et les hommes d'influence, leaders dans leur secteur d’action, qui agissent publiquement dans notre société pour la construction des liens sociaux, doivent s'impliquer dans cet engagement, pour une égalité hommes-femmes réelle et harmonieuse.

On peut penser que les violences domestiques, ainsi que la déresponsabilisation, surtout masculine, persisteront et s'accentueront, tant que, face à l'évolution des femmes, les hommes ne parviendront pas à investir différemment leur rôle, loin des stéréotypes hérités, dans cette société vouée à l’impermanence et aux changements ininterrompus.

Nous faisons appel à des hommes de conscience et de réflexion, qui ne redoutent pas de manifester dans des rencontres de partage leur force et leur sensibilité, leur expérience dans les relations, quelles qu’elles soient, et leurs sentiments. En matière de construction des liens collectifs et interpersonnels, nous pouvons croire à l’intelligence sociale des gens de conscience, au moins autant qu’à celle des institutions, des spécialistes et des experts. Avec ceux qui accepteront la rencontre, nous souhaitons élaborer des messages, qui seront portés par des leaders reconnus, de toutes conditions et de tous âges, et que diffuseront les medias et supports visuels, audio-visuels, audio, écrits, dessins, photos, affichages papiers et numérisés…

Ces hommes de conscience et de réflexion, nous aimerions les rencontrer…
 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !