Tribune libre des FDGR :

Chômeurs, réveillez-vous!


Publié / Actualisé
Encore une fois la Ploutocratie frappe les plus petits par une réforme injuste et impopulaire: la réforme de l'assurance-chômage va toucher plus de 110 000 personnes à La Réunion. Ce n'est déjà pas facile de vivre avec un maigre revenu ou d'être au chômage que le gouvernement s'est empressé d'appliquer sa réforme qui, de fait, diminue l'allocation-d'assurance chômage de -24% le 1er Juillet 2021.
Encore une fois la Ploutocratie frappe les plus petits par une réforme injuste et impopulaire: la réforme de l'assurance-chômage va toucher plus de 110 000 personnes à La Réunion. Ce n'est déjà pas facile de vivre avec un maigre revenu ou d'être au chômage que le gouvernement s'est empressé d'appliquer sa réforme qui, de fait, diminue l'allocation-d'assurance chômage de -24% le 1er Juillet 2021.

Jusqu’à présent une entreprise qui embauche un chômeur avait une période de trois mois d'essai et, s’il ne faisait pas l’affaire, il pouvait toucher son allocation de chômage sans problème.
Avec la nouvelle réforme la période d'essai passera à six mois, avant la fin de sa période d'essai l’entreprise pourra se séparer de l’employé sans qu’il puisse toucher ses indemnités d’allocation de chômage et ainsi pénaliser les travailleuses et travailleurs. C’est le mode de calcul du salaire journalier de référence (SJR) qui  baisse de 40 à 43% par rapport à sa valeur actuelle: les jours travaillés et les jours non travaillés seront pris en compte dans l’opération pour tous les ayants droits.                                                                                              

Les perdants seront donc principalement les travailleuses-travailleurs alternants les contrats courts et périodes d’inactivité, les femmes enceintes et les cadres mêmes, dont l’allocation peut varier du simple au double, même si elle sera rallongée de onze à quatorze mois. Les fins de mois seront difficiles pour les personnes qui seront impactées par cette réforme.

Le gouvernement fait des économies sur le dos des chômeurs. Tout est fait sur mesure pour satisfaire les intérêts gourmands du patronat. La situation est donc pire que ce que l’on craignait. Ce qu'avait oublié de dire dans sa tribune le "Pov Député" Philippe Naillet, c’est  que lui et ses camarades socialistes Ericka Bareigts, Monique Orphé, Gilbert Annette et toutes les figurent dionysiennes ont appelé à voter Macron parce qu'il avait repris le programme de François Hollande dans lequel figurait déjà la réforme de l’assurance-chômage et de la retraite.

Cette réforme est portée par Elisabeth Borne ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion,  une proche de François Hollande  pour qui la justice sociale et l’égalité des chances sont les combats de sa vie et, c’est en Emmanuel Macron qu’elle voit  le défenseur des pauvres: rien que ça. L’examen de sa longue carrière permet d’en douter mais surtout d’illustrer le double langage de ce gouvernement et la dégénérescence d’une certaine “gauche” sociale démocrate, ralliée depuis longtemps au néo-libéralisme.

Le silence des associations de chômeurs est parlant car elles sont financées par les collectivités régionales, départementales, communales, ainsi que par les communautés d'agglomération. Quand  l’État annonce une baisse des contrats d’insertion, elles sont capables de mobiliser les chômeurs , mais non contre les réformes de la retraite et de l’assurance-chômage. Alors y a-t-il deux poids et deux mesures?                                                      

Ôté somér bouz zot’ ki lo promié zylié Macron la finn pass son réform pou totos a nou, li sa bès nout la lokasyon somaze. Arèt atann manzé kui dosi lé zot pou défil dann somin pou zot nou travayèr sindiké lé fatigé fé la grèv pou domoun i lève tar. sé zot lé konsérné, zot lé kapab roul dann gro loto fé lo gadiam dann somin alé fé sol dann magazin bin zordi zot i doi désann dann’somin pou défann son droi!   


Didier Dupont  et Jean Paul Panechou  

   

2 Commentaire(s)

7AC, Posté
Le but espéré étant de remettre certains profiteurs du système au boulot, moi ça ne me gène pas bien au contraire.J'aurais même des noms à donner, concernant ces spécialistes de l'Assedic !
Momo, Posté
Na pi rien à faire