Lettre de trois députés à Frédérique Vidal :

Sur la réforme des études de santé à l'Université de La Réunion


Publié / Actualisé
Madame la Ministre. La réforme des études de santé s'applique pour la première fois pour les étudiants à l'Université de la Réunion en 2020/2021. Le problème cette année vient de la coexistence des 2 systèmes opposés : les anciens PACES redoublants de l'an dernier et les primants de PASS/LAS. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Madame la Ministre. La réforme des études de santé s'applique pour la première fois pour les étudiants à l'Université de la Réunion en 2020/2021. Le problème cette année vient de la coexistence des 2 systèmes opposés : les anciens PACES redoublants de l'an dernier et les primants de PASS/LAS. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Pour ce faire, il avait été annoncé  par le gouvernement une augmentation exceptionnelle des places pour la 2ème année afin  que :

- La dernière génération de PACES redoublants ait sa chance : promesse tenue, les  redoublants vont avoir 60 places cette année à l’Université de la Réunion (sur 250  étudiants) 
- Les primants de PASS/LAS ne soient pas pénalisés car ils n’auront plus la possibilité  de redoubler. 

La mission Flash demandée par le gouvernement vient de publier ce 14 avril 2021 les taux de  réussites attribués aux étudiants des différentes universités de France. (cf ci-dessous) Quelle  n’est pas notre stupeur de découvrir ceux des étudiants réunionnais ! 

Le taux de réussite des primants en 2021 sera de 7% à la Réunion alors que la moyenne  nationale sera de 23% !!! Nous, élus réunionnais, ne pouvons accepter un tel écart. 

Les taux de réussites de primants a toujours été supérieur (15% à la Réunion en 2015/2016),  cela veut donc dire qu’en 2020/2021 seule la Réunion verra son taux baisser à 7%, alors qu’il  augmente dans toutes les autres facultés de métropole ? 

Madame, vous avez annoncé à l’Assemblée Nationale le mardi 16 mars 2021 une réévaluation  à la hausse des effectifs de Pass/Las en 2ème année : 1800 places supplémentaires, soit une  augmentation de 12% par rapport au numérus clausus de 2020 " Ce qui me semble  correspondre à l’orientation voulue par cette loi " avez-vous ajouté. Où est donc cette  augmentation de 12% par rapport à 2020 ? Le taux de réussite stagne à la Réunion à 7% !

Vous pourriez nous dire qu’une des raisons de ce chiffre le plus bas de France est que  l’Université de la Réunion n’a pas la capacité d’accueillir autant étudiants en 2ème année. Cet  argument est "non crédible" : Au niveau pédagogique, aucun cours n'est obligatoire en 2ème  année (et 3ème). Seuls les TD (Travaux Dirigés) d'anglais et d'informatique médical le sont,  généralement opérés en petits groupe. Cette année, hormis durant les 2 premier mois du 1er  semestre, tous les TD ont été soit annulés, soit en distanciel. Il en est de même pour les TP  (Travaux Pratiques). 

Tous les enseignements pourront donc être maintenus exceptionnellement cette année (2021- 2022) en distanciel. Il n'y a donc aucun problème pour les 180 étudiants. 

Pour les stages de 2ème année, nous avons à La Réunion, 60 services hospitaliers qui sont  proposés aux étudiants répartis entre les 4 hôpitaux publics, à savoir : Le CHU Nord, le CHU  Sud, le CHOR et le GHER. Ces services sont composés en moyenne de 2 étudiants. Il y en a  où il y a 4 (urgences) et d'autres en sont dépourvus : laboratoire et gériatrie en général. A  raison de 3 étudiants par service, la capacité d'accueil des étudiants de 2ème année serait de  180 (60 x3). 

Concernant la réception des étudiants réunionnais en 4ème année dans l'hexagone, il y a 27  Facultés qui proposent cette année 142 places (contre 137 l'année dernière). En demandant 1  place supplémentaire dans ces Facultés (certaines comme Besançon ne sont jamais pris par les  étudiants), cela donnerait : 142 + 27 = 169 places. Si 2 places de plus, 196 places, etc. 

Là-aussi, il n'y a donc aucun souci pour accueillir une moyenne de 165 étudiants en 2ème  année et en 3ème année (si l'on part du principe que l'université ne demande qu'une place de  plus au 27 Facultés de France qui ont une passerelle avec la Réunion). 

Au niveau pédagogique de la 3ème année, c'est strictement identique à celle de la 2ème  année, à savoir : 3 étudiants par service pour les stages obligatoires dans les hôpitaux. Ces  chiffres (60 services et 27 hôpitaux) sont consultables sur le site de l'UFR de Santé  uniquement par les étudiants inscrits en 2ème et en 3ème année. 

Nous, élus de la Réunion, nous ne voulons pas que nos jeunes soient sacrifiés et demandons  que l’augmentation des places en 2ème année de médecine soit appliquée à l’Université de la  Réunion, comme cela avait été prévu dans de la réforme et comme cela est le cas dans toutes  les universités de métropole, soit en se basant sur années précédentes un taux de réussite de  15% pour les primants de la filière Pass et un taux de 15% pour ceux la filière Las. (Tout en  sachant que la moyenne nationale est de 23% quand même). 

Nous vous prions de croire, Madame la Ministre, en l’expression de notre très haute considération. 

Karine LEBON député 
David LORION député 
Jean-Hugues RATENON député

   

3 Commentaire(s)

Fanchou, Posté
Partez donc faire vos études à l'étranger.....
Anne, Posté
Merci à nos députés, les étudiants réunionnais ne peuvent pas rester les derniers surtout que les parents n auront pas l argent pour les envoyer à l etranger comme en métropole....
Babouk, Posté
7% ! Merci à nos députés de dire une fois de plus" Nous l'est pas plus, nous l'est pas moins!