Tribune libre :

Artisanat réunionnais : Vanessa Miranville en visite dans une association de l'est


Publié / Actualisé
A Saint-André, Vanessa MIRANVILLE a rencontré l'Association Insertion Environnement Réunion (AIER). Membre de Méti-Tresse, qui rassemble tous les acteurs des fibres végétales, l'AIER travaille le vacoa pour en faire de la vannerie et organise des ateliers et des chantiers d'insertion de plantation de fibres végétales. L'association ambitionne de valoriser le patrimoine naturel de La Réunion. Elle travaille donc étroitement avec les mairies de Salazie et de Saint-André pour ses différentes plantations (vacoa, choka, coco,...) et faciliter l'organisation de ses ateliers. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
A Saint-André, Vanessa MIRANVILLE a rencontré l'Association Insertion Environnement Réunion (AIER). Membre de Méti-Tresse, qui rassemble tous les acteurs des fibres végétales, l'AIER travaille le vacoa pour en faire de la vannerie et organise des ateliers et des chantiers d'insertion de plantation de fibres végétales. L'association ambitionne de valoriser le patrimoine naturel de La Réunion. Elle travaille donc étroitement avec les mairies de Salazie et de Saint-André pour ses différentes plantations (vacoa, choka, coco,...) et faciliter l'organisation de ses ateliers. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Après avoir appris à tresser le vacoa sous l’œil averti d’une bénévole, la candidate de CREA - Citoyens de la Réunion en Action - aux Régionales a balayé les enjeux actuels de l’artisanat réunionnais avec les personnes présentes, parmi lesquels, citons, l’importance d’une reconnaissance nationale des savoir-faire des artisans réunionnais pour mieux les protéger et les valoriser ; la nécessité d’une juste rémunération de nos artisans au vu de leur temps passé ; la nécessaire structuration du secteur artisanal réunionnais pour faire reconnaître ses spécificités. Sans oublier, bien sûr le rôle social essentiel des associations locales artisanales : de part leurs activités et ateliers, ces associations créent du lien social dans nos quartiers et contribuent à la transmission des connaissances entre les générations.

" Il est indispensable que nous prenions mieux en compte l’ensemble des problématiques de nos artisans. La Région Réunion a un rôle primordial dans la promotion de la culture et du patrimoine réunionnais. Si je suis élue Présidente de région en juin prochain, je ferai de la défense de la culture réunionnaise un axe fort de ma mandature ", affirme Vanessa MIRANVILLE.

   

3 Commentaire(s)

Stéphanie , Posté
Très bonne initiative, il faut valoriser le savoir-faire reunionnais
Je suis reunio , Posté
Il faut protège notre artisanat péï. Pas faire attention au gros poisson qui veulent s'enrichir sur les petits
Super Bambou, Posté
Je me souviens du temps où Didier Robert était président de la SPL des Musées Régionaux, les musées faisaient venir gratuitement les artisans pour animer des stands, notamment les week-ends, sans aucune gratification. Pendant ce temps, cher président région s'accordait un salaire CSP++. Mais comme il dit le fruit du travail doit être récompenser, sauf que je ne suis pas sûr qu'il est fait grand chose...