Tribune libre :

Le duo Idame-Ogire veut créer la surprise sur le canton 4


Publié / Actualisé
C'est dans leur permanence de campagne, fraîchement ouverte et située sur la rue principale de Cambuston, que Johann Idame et Josette Ogire ont officialisé ce samedi 1er mai leur candidature sur le Canton 4, qui englobe Sainte-Suzanne, Cambuston et une partie du Chemin de Centre et de Petit Bazar. Les deux candidats auront pour binôme Jimmy Deletre, chef d'entreprise, et Julie Castor, jeune enseignante de 28 ans.
C'est dans leur permanence de campagne, fraîchement ouverte et située sur la rue principale de Cambuston, que Johann Idame et Josette Ogire ont officialisé ce samedi 1er mai leur candidature sur le Canton 4, qui englobe Sainte-Suzanne, Cambuston et une partie du Chemin de Centre et de Petit Bazar. Les deux candidats auront pour binôme Jimmy Deletre, chef d'entreprise, et Julie Castor, jeune enseignante de 28 ans.

Ancien adjoint à la mairie de Saint-André de 2014 à 2020, Johann Idame baigne depuis plusieurs années dans le milieu politique. Issu d’une famille militante bien implantée à Cambuston, ancien footballeur et dirigeant associatif, le policier de 44 ans veut aujourd’hui siéger au Palais de la Source, pour contribuer au développement de ce canton qui lui est cher. Il fera équipe avec Josette Ogire, mère de 3 enfants, assistante sociale de profession et handballeuse au club de Cambuston qui possède déjà une longue expérience politique. En effet, cette dernière a été pendant 20 ans élue à Sainte-Suzanne, dans la majorité de Maurice Gironcel.

Les deux personnalités, qui affichent clairement des sensibilités politiques différentes, ont décidé d’unir leurs expériences pour proposer un nouveau projet aux électeurs de ce canton. " Notre candidature c’est avant tout la rencontre de deux personnes, qui aiment le contact avec la population, qui portent leur territoire au coeur ", confie le binôme, qui ont choisi comme slogan " Rassemblés, pour un projet réaliste et partagé ". " Partagé, car nous avons construit notre programme au fil des rencontres et selon les attentes de la population et réaliste car nous ne vendrons pas du rêve mais bien des actions réalisables en six ans ", précise Josette Ogire.

" Nous portons par ailleurs des valeurs communes de proximité et de disponibilité, au contraire des élus actuels" renchérit Johann Idame en pointant du doigt les conseillers départementaux sortants. " Les habitants nous disent tous les jours que ce territoire a été abandonné par les actuels conseillers, personne ne connait Mr Sotaca ici à Cambuston, c’est également le cas dans plusieurs quartiers de Sainte-Suzanne, Madame Caniguy, elle, a été totalement invisible" rajoute Josette Ogire.
C’est fort de ce constat que les deux candidats se sont décidé à se lancer dans la bataille. Pour ces anciens élus, qui bénéficient déjà d’une certaine notoriété sur leurs secteurs respectifs, il s’agit d’une première candidature sur leur nom.
S’ils partent confiants, ils savent que la partie ne sera facile, surtout face au candidat soutenu par Maurice Gironcel, et principal adversaire désigné.
" Encore une fois l’absence des sortants sur le terrain pendant leur mandat sera sévèrement sanctionné par la population. Dans le contexte actuel, les gens attendent surtout des élus qu’ils soient engagés à leurs côtés, qu’ils soient à leur écoute ", poursuit Johan Idame.

Côté programme, le duo a déjà identifié plusieurs priorités. Parmi elles, les candidats souhaitent un accompagnement plus efficace au quotidien des familles, des publics fragiles (aides aux équipements pour les porteurs de handicap, plus de services à domicile pour les séniors, plus de souplesse dans les demandes d’aides,…) et des agriculteurs notamment (aides financières, développement du bio,…).

Ils proposent la création de Maisons Sociales de Proximité, lieux d’orientation, d’information et d’aide à la population pour toutes leurs démarches administratives. Concernant l’aménagement routier, ils prévoient d’inclure des pistes cyclables sur toutes les routes départementales, de sécuriser les évacuations d’eaux pluviales et de recouvrir tous les caniveaux par des trottoirs. " Par ailleurs, une priorité sera donnée pour que de nouveaux équipements publics sortent de terre (gymnase, piscine, caserne de pompiers, nouveau collège), notamment à travers le Pacte de Solidarité Territoriale. Ce canton est trop à la traine à ce niveau " estime le candidat Idame. Les détails du programme seront présentés d’ici les prochaines semaines aux électeurs.

Dans la conquête de ce mandat, le binôme Idame-Ogire pourra compter sur l’investissement de leurs suppléants respectifs, issus de la société civile. Chef d’entreprise de 40 ans, bien connu à Cambuston, Jimmy Deletre est également très investi dans la vie associative du quartier. Fondateur d’un club de football entreprise, il souhaite que " le Département soit davantage engagé dans l’insertion des jeunes et qu’il soutienne davantage les initiatives en matière d’économie sociale et solidaire ". Pour Julie Castor, enseignante en secteur prioritaire (REP), l’éducation doit aussi être une priorité absolue. " Pour que les jeunes réunionnais soient solidement préparer à intégrer le monde adulte, il est primordial de les accompagner à chaque étape de leur parcours scolaire, de leur vie. Dans ce domaine, le Département est un acteur incontournable ", estime la jeune femme originaire de La Marine.

S’ils sont élus en juin prochain, Josette Ogire et Johann Idame affichent déjà leur positionnement. " Nous siégerons dans la majorité, quelle qu’elle soit, car pour faire évoluer les choses, il est important d’avoir des moyens pour notre canton. On ne renie pas nos origines, nos convictions politiques respectives, mais on travaillera avec tout le monde, sans ambiguïté " conclut les candidats.

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !