Tribune llibre de Ericka Bareigts :

Reprise de l'activité économique


Publié / Actualisé
Monsieur le Préfet, depuis le début de la pandémie, commerçants, restaurateurs, gérants d'enseignes implantées au sein des galeries commerciales, et hôteliers doivent composer avec des mesures extrêmement restrictives.
Monsieur le Préfet, depuis le début de la pandémie, commerçants, restaurateurs, gérants d'enseignes implantées au sein des galeries commerciales, et hôteliers doivent composer avec des mesures extrêmement restrictives.

Durement impacté par plus de cinq mois de fermeture entre le premier confinement de 2020 et aujourd’hui, le secteur de la restauration et du tourisme représente plus de 15.000 emplois directs et 25.000 emplois indirects à la Réunion dont 8.000 emplois générés par le seul domaine de la restauration. Pour le secteur du commerce et des services, ce sont plus de 2.500 salariés directs qui sont touchés de plein fouet.

Au-delà, c’est toute une chaîne d’emplois indirects (production, blanchisserie, entretien et nettoyage des locaux...) qui est impactée, avec une perte significative de pouvoir d’achat et de perspectives pour l’ensemble de salariés.

Malgré ces mesures de plus en plus drastiques, les taux d’incidence relevés sur l’île demeurent toujours à des niveaux élevés et ont même tendance à augmenter ces derniers jours.

La majeure partie des clusters est, depuis un an, relevée sur les lieux de travail, entreprises et administrations, et dans la sphère privée. Dans ce contexte, maintenir les restaurants fermés, c’est contraindre l’intégralité des salariés des entreprises et des administrations à déjeuner dans des lieux souvent non adaptés à la situation actuelle et soumis à des protocoles sanitaires compliqués à faire respecter. Une situation qui si elle perdure, augmenterait le risque de propagation de la maladie.

Dans les restaurants à l’inverse, des protocoles clairement définis ont montré leur efficacité, puisqu’aucun cluster n’est à relever dans ce type d’établissement. La gestion des espaces, des flux et des mesures sanitaires y est maîtrisée, la traçabilité des clients assurée par des cahiers de suivi.

Ainsi, la réouverture complète et rapide des restaurants permettrait à la plupart des salariés de bénéficier d’une offre de services contrôlée à l’heure du déjeuner et donc une limitation de la propagation du virus, tout en soutenant la filière au sens large durement touchée de ce secteur
 
Maintenir la fermeture des commerces des galeries marchandes des centres commerciaux, c’est entraîner une concentration de la clientèle vers ces mêmes enseignes de Centre Ville autorisées à ouvrir et donc générer des flux plus importants de population avec le risque de propagation du virus. En outre, la circulation routière, déjà compliquée à La Réunion, s’en voit fortement densifiée compte tenu de l’application du couvre-feu.

Afin de rester dans la droite ligne de la stratégie locale de lutte contre le SARS-CoV-2, nous devons poursuivre l’adaptation des mesures dictées par le national pour les rendre efficientes compte tenu des spécificités de notre territoire.

Je vous demande donc, Monsieur le Préfet, de bien vouloir étudier la possibilité d’une réouverture rapide des restaurants, dans leur intégralité, et des commerces situés dans les galeries marchandes des centres commerciaux.

Et ce, d’autant plus que les fêtes du mois de Mai, sont une période cruciale tant pour le secteur économique que pour les familles réunionnaises. Enfin avec les risques d’entrée du variant Indien sur notre territoire, nous devons mobiliser l’intelligence collective pour assurer aux Réunionnaises et aux Réunionnais une liberté de mouvement sécurisée et de consommation dans des espaces maîtrisés à l’intérieur de nos frontières géographiques.

Pour cela, il est impératif de protéger notre île, sans assouplir les modalités d’entrée sur le territoire avec maintien des motifs impérieux et septaine obligatoire. Je reste disponible pour échanger sur ces différents points avec vous.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de ma haute considération.

   

Mots clés :

    4 Commentaire(s)

    Jo, Posté
    C fort de café.Elle écrit que les commerces en galerie marchandes qui sont fermés posent problème au centre ville.Plus de monde. Plus de virus.Plus d embouteillage.Elle croit que les commerces du centre ville ne prennent pas des mesures sanitaires !Si embouteillage. C sa faute.Manque de place de parkings.Au lieu d écrire ce courrier, elle devrait recevoir les associations de commerçants a saint denis.
    Mékoué, Posté
    Si je peux me permettre depuis la découverte en 1918 du virus H1N1 de la pandémie "grippe Espagnole, par le docteur Loring Miner aux USA, (400 à 500 décès dans notre département selon Eugène R.), où il a été constaté dans chaque zone touchée, que la virulence du virus après 2 mois, s'estompe et disparait ou sommeille NATURELLEMENT. On est en droit de se demander après le protocole officiel de lutte, inventé pour 2020 COVID, si le remède imposé, n'est pas pire que d'avoir laisser faire les choses, comme cela se passe pour tout cataclysme' D'autant que le remède proposé s'apparente à s'opposer à la propagation de fumée avec un grillage "ajouré". Dans ce cadre on aurait pu éviter au moins les ruines et destruction des activités qui ont pris énormément de temps par le passé à se mettre en place ''!
    Stef, Posté
    Arrêté de faire la girouette. Il y a moins de 3 mois, taux d'incidence à 90, il faut ouvrir le débat sur un confinement https://www.ipreunion.com/saint-denis-actualite/reportage/2021/02/26/lettre-d-ericka-bareigts-au-premier-ministre-nous-atteignons-a-la-reunion-une-phase-critique-de-basculement-possible-de-l-epidemie,131599.htmlAujourd'hui le taux d'incidence est autour de 125, il faut tout ouvrir.Elle est où la logique ''Je n'ai pas toute ma tête, j'ai oublié qu'il y avait bientôt des élections '
    Le Dionysien, Posté
    Madame Le Maire,Arrêtez de faire les opérations de "Com" pour chaque " mouche qui vole" en cette période électorale. Vous prenez les administrés pour des demeurés en mélangeant les genres....Et redescendez sur terre, je devrais dire dans votre fauteuil de Maire pour vous occuper de la dérive de votre Commune (1er Ville des DOM). Oui pour la réouverture des entreprises qui sont à l'arrêt depuis un moment... Maïs je crois que Monsieur le Préfet en est conscient et qu'il n'attend pas un communiqué de presse d'une donneuse de leçons. Salutations respectueuses.