Tribune libre d'Eric Beeharry :

Départementales : candidature pour Saint-Denis 2


Publié / Actualisé
Nous, Marie Sempere et Eric Beeharry, vous annonçons notre candidature aux départementales 2021, dans le canton 10 de la Réunion, c'est-à-dire à Saint-Denis 2 : centre-ville/Bas de la rivière/La Montagne/La Grande Chaloupe.
Nous, Marie Sempere et Eric Beeharry, vous annonçons notre candidature aux départementales 2021, dans le canton 10 de la Réunion, c'est-à-dire à Saint-Denis 2 : centre-ville/Bas de la rivière/La Montagne/La Grande Chaloupe.

Notre ambition pour la Réunion se veut à la fois innovante et consensuelle. Ainsi notre programme consiste aussi bien à relever les plus fragiles qu'à encourager les forces vives de notre société, avec des propositions disruptives et constructives :

- Le Fonds pour la création d'entreprises, de 10.000 €, à tout créateur d'entreprise

- Le Contrat relance emploi, RSA donné à l'employeur en contrepartie de l'embauche d'un bénéficiaire du RSA, le temps d'un contrat en alternance de 1 à 3 ans

- Le Revenu de reprise d'activité de 500 €/mois, aux bénéficiaires du RSA, pour toute reprise d'activité (formation, travail payé moins de 1.000 €/mois, pendant 1 an (renouvelable en cas de formation), afin d'encourager et rendre beaucoup plus intéressant le retour à l'activité

- Le Fonds d'urgence sociale, pour les personnes en danger immédiat (femmes battues, SDF, ...), afin de les réinsérer : logement, éducation à une hygiène de vie et à la maîtrise d'un budget, formation pro., etc., à raison de 1.000 €/mois pendant 1 an, à 1.000 personnes

- Le Fonds pour la justice (sous réserve de vérification du potentiel de victoire des affaires), aux justiciables en manque de financement, le Département retenant une commission sur chaque dossier gagné (recette budgétaire)

- Rénovation de l'habitat, de 5.000 € en moyenne, à 2.000 foyers/an

- SkyTrain sur la route des hauts de l'est (fonds européens)

Toutes ces nouvelles politiques seront financées par un audit de gestion et la suppression de politiques actuelles moins productives (R+, TAJ, ADEN, budget de fonctionnement, etc.). Les comptes seront donc équilibrés, puis excédentaires, grâce à une baisse des dépenses via la sortie massive de milliers de personnes du RSA et autres aides sociales.

D'ailleurs nous souhaitons la "redécentralisation du RSA", afin de voir et bénéficier des retombées financières de nos politiques.

D'autre part, nous avons d'autres idées que nous détaillerons prochainement.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !