Tribune libre de Ludovic Sautron :

Départementales : candidature pour Saint-Denis 4


Publié / Actualisé
Chers électeurs du canton 4 de Saint-Denis, j'ai le plaisir de vous annoncer ma candidature aux prochaines élections cantonales dans nos quartiers (Bois de Nèfles, Moufia, La Bretagne, Domenjo et I'îlet Quinquina). Avec mon binôme Mme Patricia Ramassamy et nos suppléants Claudie Thione-Toye, Damien Payet nous souhaitons mettre en place une politique de terrain.
Chers électeurs du canton 4 de Saint-Denis, j'ai le plaisir de vous annoncer ma candidature aux prochaines élections cantonales dans nos quartiers (Bois de Nèfles, Moufia, La Bretagne, Domenjo et I'îlet Quinquina). Avec mon binôme Mme Patricia Ramassamy et nos suppléants Claudie Thione-Toye, Damien Payet nous souhaitons mettre en place une politique de terrain.

Nous devons changer la politique menée dans nos quartiers. L’endroit où nous vivons est géré par des gens qui ont d’autres intérêts que notre bien-être.

Nous ne sommes pas concertés dans les prises de décisions. Nos quartiers doivent avoir de vraies orientations non partisanes.

Nous devons penser à l’avenir de nos quartiers pour que les terres agricoles restent cultivables et puissent nourrir sainement la population de Saint Denis.

La protection de la nature doit rester une mobilisation de tous les instants, nos rivières et nos forêts devront être mieux protégées.

Les épidémies que nous vivons actuellement, le Covid et la dengue, nous font prendre conscience de la fragilité de notre mode de vie.

Notre patrimoine naturel n’est pas assez protégé et entretenu. La mise en place de projets de protection de la nature nous permettra de créer de nombreux emplois. Nos sites remarquables : l’îlet quinquina, le pic Adam, Belle vue, la source et bien d’autres peuvent être mieux exploités.

Notre savoir-faire dans le " vivre ensemble " doit perdurer malgré l’augmentation et la diversification de la population.

Nous pouvons créer des lieux de vie dans les hauts pour nos séniors qui affectionnent la fraîcheur des lieux.

L’éducation est notre priorité pour que nos jeunes puissent apprendre et acquérir une capacité de réflexion et d’analyse nécessaire pour leur vie d’adulte.

Nous devons créer des nouveaux collèges à taille humaine pour que nos jeunes soient mieux accompagnés dans leur scolarité.

Notre société réunionnaise fait courageusement face au fléau de l’alcoolisation. Nous voulons aider les accompagnements sociaux, monter des groupes de soutien et d’aide au sevrage, sensibiliser au danger de la prise d’alcool durant la grossesse.

Nous souhaitons développer des espaces culturels dans les hauts et accompagner les acteurs de la culture pour que la culture soit accessible à tous.

Notre programme est à la fois simple et essentiel, réalisable sur une mandature.

Nous voulons nous engager à améliorer notre quotidien et les futures conditions de vie de nos marmailles

Nou lé kapab !

   

1 Commentaire(s)

Tanguy, Posté
Encore un qui parle comme un vrai politicien et qui pense qu a sa poche en premier et je suis convaincus