Tribune libre de Vanessa Miranville :

Formation de la jeunesse réunionnaise et la micro-région Est


Publié / Actualisé
A Epitech Saint-André, Vanessa Miranville détaille ses propositions pour la formation de la jeunesse réunionnaise et la micro-région Est. Lors d'une visite à Epitech Saint-André ce matin, Vanessa Miranville a eu l'occasion de rappeler ses propositions pour la formation de la jeunesse réunionnaise et la micro-région Est.
A Epitech Saint-André, Vanessa Miranville détaille ses propositions pour la formation de la jeunesse réunionnaise et la micro-région Est. Lors d'une visite à Epitech Saint-André ce matin, Vanessa Miranville a eu l'occasion de rappeler ses propositions pour la formation de la jeunesse réunionnaise et la micro-région Est.

Ecole référente de l’expertise informatique, Epitech est présente sur 15 campus en Métropole et 6 campus à l’étranger. L’école s’est installée à Saint-André depuis 2017. Avec un programme pratique de 200 projets possibles, la pédagogie Epitech, orientée projets, permet aux étudiants d’acquérir l’ensemble des compétences techniques, humaines et sociales (ouverture d’esprit et innovation) qui feront d’elles et d’eux, demain, des expert.e.s en informatique reconnu.e.s en entreprise.

Après une présentation des activités de l’école et une expérience de réalité virtuelle guidée par Anthony Palasse - Directeur Pédagogique Régional d’Epitech, Vanessa Miranville a échangé avec Estellia Moutou, Responsable Régionale du Développement d’Epitech Saint-André, sur les enjeux du quotidien de l’école. Parmi ces enjeux citons : la nécessaire féminisation et mixité du recrutement ; les besoins financiers des étudiants et aussi le soutien financier indispensable, du secteur public et privé réunionnais, au développement de filières de formation innovantes dans l’île. Sur la féminisation des recrutements, Vanessa Miranville a déclaré " dans les nouvelles technologies, comme en politique, les femmes doivent trouver toute leur place et s’imposer avec conviction afin de faire entendre leur voix ".

Ce matin, Epitech annonçait également le lancement de leurs MSc Pro à La Réunion, des formations pour acquérir des compétences fortes en technologie, adaptées au besoin du marché réunionnais. En formant des experts en innovation technologique sur l’île, en alternance, Epitech permet ainsi aux entreprises de recruter de jeunes talents locaux. D’une durée de 2 ans, ces MSc Pro permettront aux alternants de développer leur expertise en Intelligence Artificielle, Réalité Virtuelle, IoT, Big Data, Cybersécurité ou encore Cloud.

A l’issue de sa visite, accompagnée de ses colistiers Radji Araye, Lionel VAR et Sarah Courtois, Vanessa Miranville a rappelé ses propositions pour la formation des jeunes réunionnais :

- Inciter les jeunes à oser intégrer des formations d'excellence pour ainsi contribuer au développement du territoire grâce aux fortes compétences techniques acquises ;
- Transformer les " Guichets Jeunes " en " Réseaux Jeunes " pour accompagner les étudiants réunionnais dans toutes leurs démarches lorsqu’ils se lancent dans leurs études supérieures (mutuelle, logement,…), au-delà du simple rôle administratif de gestion des dossiers d’aides qu’ont actuellement les " Guichets Jeunes " ;
- Ouvrir les lycées le soir et le weekend, pour ne pas oublier ceux qui sont sortis prématurément du système scolaire et leur proposer des formations adéquates, mais aussi lutter plus efficacement contre l’illettrisme et le décrochage scolaire ou accueillir des ateliers de remise à niveau ;
- Renforcer l’alternance et développer le compagnonnage : renforcer les formations en alternance par une meilleure prise en compte des besoins actuels des entreprises réunionnaises. Et avec le développement du compagnonnage, l’objectif est que les entreprises deviennent de vraies partenaires pour former les jeunes réunionnais.

" Epitech est un bel exemple du développement de l’Est. Cette partie de notre île est une terre d’excellence, avec un potentiel de croissance exceptionnel. Nous en ferons une priorité si nous sommes élus à la Région demain ", conclut la tête de liste CREA aux régionales.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !