Tribune libre :

Binôme Isabelle Erudel - Jean-Yves Langenier (canton du Port)


Publié / Actualisé
Le binôme qui se présente aux élections départementales sous l'étiquette du 'Rassemblement des Portoises et des Portois pour un développement solidaire' est formé des titulaires, Isabelle Erudel et Jean-Yves Langenier, et de leurs suppléants, Emmanuelle Matseraka et Patric Boitard. (Photo DR)
Le binôme qui se présente aux élections départementales sous l'étiquette du 'Rassemblement des Portoises et des Portois pour un développement solidaire' est formé des titulaires, Isabelle Erudel et Jean-Yves Langenier, et de leurs suppléants, Emmanuelle Matseraka et Patric Boitard. (Photo DR)

Isabelle Erudel est professeure des écoles à l’école Pauline Kergomard dans la Zup, et elle est mère de 2 enfants. Emmanuelle Matseraka exerce comme infirmière libérale à Saint-Paul, mère également de 2 enfants. Patric Boitard est un cadre territorial chargé de l’insertion par l’activité économique dans le domaine de l’économie sociale et solidaire au TCO. Jean-Yves Langenier a été maire du Port pendant 20 ans, de 1994 à 2014.

Un de nos points communs est que, dans la diversité de nos fonctions, nous exerçons tous les quatre une activité professionnelle ou élective ayant une forte dimension d’utilité sociale. Cela nous semble être un atout puisque la compétence principale du Conseil départemental est précisément l’action sociale ; forts de notre expérience, nous nous attacherons à améliorer les interventions du Département en faveur de la population, surtout pour ceux qui en ont le plus besoin.

La gravité de la situation à La Réunion est soulignée par la plupart des candidats aux élections départementales ou régionales. Un seul chiffre suffit à résumer l’ampleur des problèmes auxquels La Réunion est confrontée : près de 50% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. Cela se traduit au quotidien par des besoins d’accompagnement importants.

Une critique qui revient souvent ce sont les délais d’attente trop longs pour bénéficier de certaines prestations du Conseil départemental, comme par exemple une aide financière ou encore une aide à l’amélioration de l’habitat. Il est urgent d’améliorer les conditions d’attribution des aides du Département et aussi de simplifier les démarches à faire par les administrés. Le Conseil départemental  a un rôle solidaire majeur à jouer vu la gravité de la situation économique et sociale de notre pays et une simplification administrative est à rechercher pour trouver des réponses plus rapides et plus efficaces.

C’est cela qui va nous animer à travers toutes les compétences exercées par le Conseil départemental: rendre le Département plus performant dans toutes ses compétences.

La malhonnêteté de certains élus jette le discrédit sur l’ensemble de la classe politique et menace la démocratie. Une partie de la population est en colère et dans notre action nous devons nous montrer exemplaires pour rétablir la relation de confiance et pouvoir  relever les défis qui sont devant nous.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !