Tribune libre de Voix Libre :

La colère des Justes : l'Appel du 18 Juin


Publié / Actualisé
Nous, citoyens Français, citoyens du Monde, et citoyens de Voix Libre vous remercions de nous recevoir ce 18 Juin 2021 à 14h devant la Préfecture pour entendre notre voix. Charge à vous, décideurs et gouvernants, de préserver nos droits dans la société française, car, même si notre voix est dissidente, les lois sont faites pour nous tous et par nous tous. (Photo d'archives rb/www.ipreunion.com)
Nous, citoyens Français, citoyens du Monde, et citoyens de Voix Libre vous remercions de nous recevoir ce 18 Juin 2021 à 14h devant la Préfecture pour entendre notre voix. Charge à vous, décideurs et gouvernants, de préserver nos droits dans la société française, car, même si notre voix est dissidente, les lois sont faites pour nous tous et par nous tous. (Photo d'archives rb/www.ipreunion.com)

C’est de votre responsabilité de composer avec la diversité dans notre nation, non pas en l’écrasant, mais en réfléchissant à la manière de collaborer avec toutes les couleurs qui font la richesse de la France.

Car nous sommes très nombreux à avoir cette pensée dissidente. Et même si nous n’étions qu’une minorité, il resterait de votre devoir de composer avec nous.

Il est donc temps maintenant que vous entendiez notre voix.

Nous sommes un collectif de citoyens lambda, de toutes origines ethniques, à l’image de la Réunion ; contribuables moyens ; salariés de tous bords ;  entrepreneurs ; artisans ; retraités ; fonctionnaires ; juristes ; professeurs ; médecins ; thérapeutes ; artistes ; parents ; grands-parents … sans passif judiciaire, sans passé d’activistes politiques.

C’est donc nous qui avons élu ce gouvernement, dans le but qu’il nous représente, pour défendre nos droits et faire grandir le peuple dans la liberté, l’égalité, la fraternité et les lois.

C’est aussi nous qui nourrissons la France.

C’est nous qui finançons votre politique sanitaire, les tests PCR, les vaccins.

Nous qui finançons et continuerons encore longtemps à financer vos gabegies dispendieuses pour soutenir les commerces dits " non essentiels ".

Nous qui finançons vos salaires.

Prenez garde à ne pas mordre la main qui vous nourrit.

Nous représentons donc la France moyenne, et plus précisément celle d’Outre Mer. On pourrait nous nommer " les Justes ".

A tous ces titres, vous devez nous rendre des comptes de votre gestion de la crise sanitaire et des décisions qui sont prises nous concernant.

Vous vous demandez peut-être comment des citoyens lambda, disciplinés, sans expérience d’activisme politique, sans compétence particulière, sans moyens financiers, sans lien entre eux … des parfaits inconnus … comment ont-ils fait pour devenir aussi virulents, aussi rebelles, aussi déterminés, aussi nombreux et soudés ?

C’est parce que quand les justes se soulèvent, même la terre en tremble.

Alors témoignons aujourd’hui de ce qui nous a amené, de nos canapés confortables, jusque dans la rue et jusque devant votre bureau.

Nous nous sommes rencontrés au détour d’un rassemblement devant la même préfecture où nous nous trouvons aujourd’hui.

Réunis par l’inquiétude, le désespoir, la colère … de nous sentir maltraités depuis 1 an par des mesures abusives, ballotés par des décisions chaotiques et incohérentes, apeurés par des représailles et des mesures dictatoriales,  bafoués dans nos droits et nos libertés fondamentales, trahis par nos élus et représentants dans leur devoir à nous protéger et nous gouverner, angoissés de devoir obéir à une gouvernance à laquelle nous n’adhérons pas, niés dans nos questions et nos demandes.

Nous étions, ce jour-là, venus dans la paix et le calme, comme on vient voir un père pour lui demander des éclairages sur le pourquoi. Ce n’est plus notre posture aujourd’hui car notre voix a été trop longtemps niée.

Et le problème est bien là : nous ne comprenons pas la logique de votre gouvernance depuis Mars 2020. Et, sans préjuger de vos réponses, nous demandons fermement l’ouverture d’un débat public à ce sujet.

Car même si nous avons tort, il est de votre devoir de créer cet espace de parole pour nous expliquer pourquoi. Car si nous comprenons, nous adhérerons, et nous redeviendrons les citoyens justes et disciplinés que nous étions.

Nous sommes même prêts à entendre que des erreurs de choix ont pu être faites afin que nous puissions repartir sur de bonnes bases dès maintenant.

Point 1 : les motifs impérieux à la Réunion

Pourquoi devrions-nous à la Réunion bénéficier d’une liberté au rabais pour nous déplacer ? Nous considérez-vous comme des citoyens au rabais ?

C’est un appartheid sanitaire par rapport aux métropolitains, aux autres DOM TOM, et aux autres pays européens.

Peut-on être considérés comme tous les français voyageant d’un département à un autre ?

Point 2 : la vaccination et le pass sanitaire

En tant que citoyens français, nous sommes souverains dans le choix de nous auto-déterminer en matière de santé, et de bénéficier d’un consentement éclairé quant à ce choix.

Les mesures de votre arrêté préfectoral ressemblent à une extorsion de consentement à la vaccination, laquelle n’est par ailleurs pas obligatoire en France.

L’instauration d’une discrimination sur le seul motif vacciné/non vacciné constitue une obligation vaccinale déguisée !

Pourquoi ces mesures abusivement incitatives et discriminatoires en matière de vaccination ?

Quel sort sera réservé aux non vaccinés ? Après avoir été cantonnés à un espace réduit, vont-ils être parqués, éliminés, vaccinés de force, … ?  Vont-ils être stigmatisés et bannis comme des délinquants ?

Il faut que vous entendiez et adressiez les angoisses de vos administrés.

Peut-on simplement faire respecter la Charte des droits de l’Homme et du Citoyen, le Code de Nuremberg, les recommandations européennes et celles de l’OMS ?

L’autorisation de mise en marché des vaccins est prévue pour fin 2022 - début 2023, conditionnée aux résultats de la phase d’expérimentation sur la population.

On rappellera en outre que les vaccins à base d’ARNm qui sont actuellement administrés en France, n’ont jamais été utilisés comme tels sur l’être humain auparavant

On nous oblige à nous injecter un produit expérimental dont l’inocuité n’est pas prouvée.

Enfin, ces produits expérimentaux bénéficient d’une autorisation conditionnelle de mise sur le marché sous le prétexte absolument faux qu’il n’existe pas de traitements alternatifs et précoces. Après 1 an de crise sanitaire, il est communément admis que les traitements Ivermectine, Azithromycine, Hydroxychloroquine, … sont efficaces.

Un tel parti pris, un tel entêtement et un tel aveuglement de ceux qui nous gouvernent sont tout bonnement incompréhensibles pour nous, les citoyens de la France moyenne. Il semble impensable, qu'avec tous les pouvoirs que vous concentrez entre vos mains, que vous n’ayiez pas accès aux mêmes informations que nous !

Sur quels critères avez-vous donc établi votre politique sanitaire et privilégié la seule vaccination comme remède à la Covid 19 ?

Point 3 : les masques

Il est de notoriété publique, partagée par les fabricants eux-mêmes, que les masques chirurgicaux ne bloquent pas la diffusion et la contamination par un virus de la taille de la Covid 19. Pourquoi en imposer le port, y compris en plein air, et même en verbaliser le non port ?

Peut-on, comme à St Pierre et Miquelon, suspendre l’obligation de port du masque, en particulier pour les enfants ?

Signalons enfin une nouvelle discrimination par rapport à la métropole sur le port du masque, supprimé le 17/6 en métropole et le couvre feu (suppression prévue le 20/6 en métropole)!!

Pourquoi une telle injustice et une telle atteinte au droit ?

Comme vous voyiez, votre peuple et vos administrés ont beaucoup de questions.

Nous attendions calmement jusqu’à il y a peu de temps, des explications rationnelles de la part des autorités. Nous craignons désormais que la colère qui monte, ne rende sourds les concitoyens que nous représentons. 

C’est pourquoi nous vous donnons RDV dans 3 semaines, le samedi 10 juillet à 10h, pour continuer à alimenter ce débat. Car nous sommes prêts à travailler ensemble et avec vous pour faire avancer tous ces points.

Les citoyens que nous représentons, déjà sur les charbons ardents, ne comprendraient pas votre refus. Aussi, nous souhaitons de tout cœur que vous recevrez favorablement la demande qui émane des justes que nous sommes.

Voix Libre

   

2 Commentaire(s)

Strop, Posté
Refuser les consignes sanitaires pendant une pandémie c'est mettre en danger ses concitoyens et la vie économique.Mettre en doute les scientifiques et les gouvernements mais croire le premier huluberlu sur facebook n'est pas raisonnable non plus.J'ai l'impression que la Tribu de Trump s'est répandu sur le monde...
Bitos, Posté
"C'est parce que quand les justes se soulèvent, même la terre en tremble" lol j ai bien ri en lisant cette phrase alors que ces gens sont juste, mais juste des faineants sur assistés !