Tribune libre de Jean-Hugues Ratenon :

Logement : La Réunion n'a pas besoin de visites ministérielles vaines, mais d'actes forts


Publié / Actualisé
Madame la Ministre du logement, je souhaite vous alerter, une fois de plus, sur la crise du logement qui sévit à La Réunion depuis de longues années. Vous ne pouvez ignorer qu'il y a véritable pénurie de logements, près d'un Réunionnais sur huit est concerné par l'absence d'un chez-soi ou le mal-logement. D'après la Fondation Abbé Pierre, notre territoire ne compte pas moins de 100 000 citoyens mal-logés.
Madame la Ministre du logement, je souhaite vous alerter, une fois de plus, sur la crise du logement qui sévit à La Réunion depuis de longues années. Vous ne pouvez ignorer qu'il y a véritable pénurie de logements, près d'un Réunionnais sur huit est concerné par l'absence d'un chez-soi ou le mal-logement. D'après la Fondation Abbé Pierre, notre territoire ne compte pas moins de 100 000 citoyens mal-logés.

Les chiffres sont alarmants, selon l'Observatoire Réunionnais de l'Habitat Indigne, en 2019, la Réunion recensait près de 18 000 logements insalubres. Plus de 30 000 personnes n'ont pas accès à l'eau chaude et 6 500 réunionnais ne disposent pas de sanitaires. De plus, 29% des habitants ne peuvent maintenir leur logement à température humainement supportable, contre 5% en France hexagonale. Des milliers de Réunionnais vivent dans des quasi bidonvilles, des logements indécents. C’est un véritable danger pour leur santé et leur sécurité. La lutte contre l’habitat indigne doit être mieux organisée et financée sur notre territoire et il devient urgent de trouver des solutions.

Je tiens à vous rappeler que 39% des ménages vivent en dessous du seuil de pauvreté et qu’un demandeur de logement sur deux dispose de moins de 1000 euros par mois, cette situation contribuant à une hausse des loyers impayés et à l’endettement des Réunionnais.

Madame la Ministre, c’est d’un plan d’envergure pour le logement qu’a besoin La Réunion, j’espère que vous l’avez apporté dans vos bagages, avec les moyens de l’Etat pour le mettre en œuvre. La Réunion n’a pas besoin de visites ministérielles vaines, mais d’actes forts, réclamés par les Réunionnaises et Réunionnais. C’est cela que nous attendons de votre visite madame la Ministre.

   

1 Commentaire(s)

Le Dionysien, Posté
Ce député est un pov boug' arriviste, opportuniste... fossoyeur du social.... Les conséquences décrites et tant décriées sont les dérives du socialisme à outrance...CAF a tout va, logements et cadre de vie dégradés à peine livré makote dans tous les coins de rues... après Mr le député pleure pour des logements indignes voire insalubres et pas assez pour les pondeuses... Y en a marre de cette politique à deux balles. On va droit dans le Mur avec ces gens-là. Ras le bol. Mr le député, vous n'avez pas besoin de visite ministérielle pour écrire un courrier. Vous avez tout l'année pour interpeller sur vos soit disant préoccupations. Triste bonhomme...qui voyage en classe business. Commencer par l'exemplarité.