Tribune libre d'Ibrahim Patel :

Confinement ? "Choisir l'option la moins préjudiciable" pour l'économie de La Réunion


Publié / Actualisé
C'est une mort annoncée de nombreuses entreprises si nous repassons en confinement. Pour rappel, le 1er confinement a coûté plus de 730 millions d'euros. Sauf qu'au début, les entreprises découvraient le confinement avec une trésorerie plus ou moins saine. Après une vingtaine de mois, on constate que celle-ci s'est fortement dégradée. Je réitère donc mes propos : l'annonce d'un nouveau confinement serait la mort de nombreuses entreprises réunionnaises.(Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
C'est une mort annoncée de nombreuses entreprises si nous repassons en confinement. Pour rappel, le 1er confinement a coûté plus de 730 millions d'euros. Sauf qu'au début, les entreprises découvraient le confinement avec une trésorerie plus ou moins saine. Après une vingtaine de mois, on constate que celle-ci s'est fortement dégradée. Je réitère donc mes propos : l'annonce d'un nouveau confinement serait la mort de nombreuses entreprises réunionnaises.(Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

La période est d’autant plus critique que les mois de juillet/août sont des mois très importants économiquement, notamment avec la rentrée des classes. Un nouveau confinement impacterait le chiffre d’affaires des petits commerces des centres-villes et des Hauts, alors même que les grandes surfaces pourront rester ouvertes et vont profiter pour capter ce chiffre d'affaires.

Les petites entreprises ne comprendraient pas cette double peine. Ainsi, tout en comprenant la gravité de la situation sanitaire, je demande au Préfet de prendre en considération la situation des entreprises réunionnaises. Entre le confinement total, partiel ou le couvre-feu, je lui demande de choisir l’option la moins préjudiciable.

Alors que nous réfléchissons à ce nouveau confinement, le chômage partiel repasse à 60%. Qu’en sera-t-il demain ? Surtout que beaucoup d’entreprises n’auront pas les moyens de financer ce chômage partiel. Il faudrait que l’Etat puisse faire l’avance de cette trésorerie.Et qu’en sera-t-il pour la prise en charge des loyers, du Fonds de Solidarité National 1, du Fonds de Solidarité National 2, du Fond de Solidarité Régional et du remboursement du PGE ?

De plus, même si vous décidez d'un confinement partiel, l’évènementiel et les activités non sédentaires seront encore plus impactées.

M. le Préfet, quelle que soit la décision que vous serez amené à prendre, le monde de l'entreprise a besoin de vous.

   

1 Commentaire(s)

THOR, Posté
Waouh Mr Patel va falloir nous expliquer "la quadrature du cercle "....en gros selon votre raisonnement "il faut faire quelque chose mais sans rien faire" çà c'est une réflexion à la....