Tribune libre du Bâtonnier Guillaume Chastenet de Gery :

Le Barreau de Saint Denis soutient ses confrères de Beyrouth


Publié / Actualisé
Le 4 août 2020, les explosions du port de Beyrouth détruisaient en grande partie cette ville, y compris les locaux de l'Ordre des avocat. A l'occasion du premier anniversaire de ce terrible évènement, les avocats français et notamment le Barreau de Saint-Denis (à l'initiative de leur représentation nationale) déploieront une banderole ce mercredi 4 août 2021 à 10 heures.
Le 4 août 2020, les explosions du port de Beyrouth détruisaient en grande partie cette ville, y compris les locaux de l'Ordre des avocat. A l'occasion du premier anniversaire de ce terrible évènement, les avocats français et notamment le Barreau de Saint-Denis (à l'initiative de leur représentation nationale) déploieront une banderole ce mercredi 4 août 2021 à 10 heures.

Ils entendent manifester leur sympathie envers leurs confrères de Beyrouth  en proie à des difficultés importantes dans leurs efforts pour contribuer au rétablissement d’une vie judiciaire et de l’exercice apaisé de l’activité juridique du pays.

Il n’y a pas de justice sans juges ; il n’y en a pas davantage sans avocats. Nos confrères libanais se trouvent dans un état de détresse mais trouvent néanmoins force et détermination pour continuer à assister les justiciables et garantir ainsi l’état de droit et l’accès à la justice. C’est ainsi qu’une banderole de soutien sera tendue devant la maison de l’avocat.  

Le Bâtonnier Guillaume Chastenet de Gery

   

1 Commentaire(s)

Marie, Posté
C'est extraordinaire... Le gouvernement bafoue la Constitution française, le droit du travail et le code de Nuremberg mais MONSIEUR le bâtonnier Guillaume Chastenet de Géry écrit :"Il n'y a pas de justice sans juges ; il n'y en a pas davantage sans avocats. Nos confrères libanais se trouvent dans un état de détresse mais trouvent néanmoins force et détermination pour continuer à assister les justiciables et garantir ainsi l'état de droit et l'accès à la justice. "Est ce une blague ou de la provocation à l égard des réunionnais et de tous les Français abandonnés par les avocats, magistrats, bâtonniers français (planqués dans leurs bureaux ou ailleurs)... face aux mesures vichystes entrées en vigueur aujourd'hui même '''