Sur 2,7 millions de salariés dans toute la France (actualisé) :

Obligation vaccinale : 3.000 suspensions de personnels non vaccinés


Publié / Actualisé
3.000 suspensions" ont été signifiées à des personnels de santé non vaccinés contre le Covid-19 après l'entrée en vigueur mercredi de l'obligation vaccinale, a annoncé jeudi le ministre de la Santé Olivier Véran. "Il y a eu hier quelque 3.000 suspensions qui ont été signifiées à du personnel des établissements de santé ou médico sociaux qui n'étaient pas encore rentrés dans un parcours de vaccination", a déclaré M. Véran sur RTL, ajoutant qu'il y avait eu également "quelques dizaines de démissions". "Nous parlons d'un public de 2,7 millions de salariés", a ajouté le ministre, assurant que "la continuité des soins a été assurée".
3.000 suspensions" ont été signifiées à des personnels de santé non vaccinés contre le Covid-19 après l'entrée en vigueur mercredi de l'obligation vaccinale, a annoncé jeudi le ministre de la Santé Olivier Véran. "Il y a eu hier quelque 3.000 suspensions qui ont été signifiées à du personnel des établissements de santé ou médico sociaux qui n'étaient pas encore rentrés dans un parcours de vaccination", a déclaré M. Véran sur RTL, ajoutant qu'il y avait eu également "quelques dizaines de démissions". "Nous parlons d'un public de 2,7 millions de salariés", a ajouté le ministre, assurant que "la continuité des soins a été assurée".

Selon lui, "un grand nombre de ces suspensions ne sont que temporaires" et concernent "essentiellement du personnel des services supports", "très peu de blouses blanches". "Beaucoup d'entre eux ont décidé de se faire vacciner, voyant que l'obligation était une réalité", a affirmé Olivier Véran, précisant qu'il y avait eu "quelques dizaines de démissions à ce stade".

L'obligation vaccinale contre le Covid-19 est entrée en vigueur mercredi pour 2,7 millions de professionnels: hôpitaux, maisons de retraite, soignants libéraux, aides à domicile, pompiers, ambulanciers.

D'après Santé publique France (SpF), qui se base sur des échantillons de l'Assurance maladie, au 12 septembre 89,3% des soignants avaient reçu au moins une dose dans les structures accueillant des personnes âgées dépendantes (Ehpad, USLD).

Les contrevenants, qui ne justifient pas d'une première injection, d'une contre-indication vaccinale ou d'une contamination récente, "ne peuvent plus exercer leur activité", selon la loi du 5 août.
 

   

8 Commentaire(s)

Ama mia, Posté
On parlait de 300000 salariés du médical social non vaccinés ainsi que de 50 000 libéraux le 14/09 et ça se transforme en 3000 soignants suspendus'' à Nior, au Mans ils font revenir des infirmiers non vaccinés pour "la continuité des soins"
Mékoué, Posté
Quelle importance: 3000 rebelles sur 2.7 millions de dociles ' Par le passé dans l'Allemagne nazi, quand le petit caporal s'en est pris aux Roms, communistes, juifs..., beaucoup d'individus comme ils ne se sentaient pas directement concernés, n'ont pas levé le petit doigt pour dire Non. Quant à leur tour ils se sont retrouvés victime de la même procédure, eh ben, il n'y avait plus personne pour les soutenir, Roms, communistes, Juifs..., avaient disparu. 3000 personnes pour préserver leur liberté, la liberté, en refusant de céder au CHANTAGE, méritent d'être proposées pour la légion d'honneur.
Lol, Posté
Beaucoup sont du personnel d 'entretien, administratif, car bossant en millieu hospitalier ils sont égalment concertné par la mesure
Toto, depuis son mobile , Posté
Ceux qui ne veulent pas se conformer aux règles de la vaccination et passe sanitaire n ont plus leurs places dans un service de santé et doivent être radiés.
Payet, depuis son mobile , Posté
Et combien nous coutent tous ceux qui sont accueillis en France logés dans les hôtels payés par les cochons de pcontribuables que nous sommes'Logés au Mercure hôtel.
Zozimé, Posté
En clair, on a les moyens en France de se passer de 3000 personnels soignants. Huuuum courage au personnel injecté pour poursuivre leur noble métier et merci à tous sans exception d'avoir été là depuis le début de la pandémie
La vérité si je ments, Posté
Et combien de congé maladie pour phobie de la seringue '!'cà va nous couter cher tout çà !
Missouk, Posté
Ca, se sont les chiffres de VERAN... Lorsqu'on connaît sa propension à traficoter les chiffres, et à mentir, on va gentiment attendre. Pour mon cas personnel, mon kiné en arrêt, et l'une de ses collègues, dans le cabinet infirmier voisin, deux infirmiers(es) également, et à la pharmacie, au moins deux personnels, donc prudence avec les chiffres au doigt mouillé de "Monsieur Pinocchio"...