Tribune libre de Philippe Naillet :

Fin des masques à l'école


Publié / Actualisé
Le 30 septembre dernier, j'ai interpellé monsieur Olivier Véran, le ministre des Solidarités et de la Santé, pour lui faire part de mon inquiétude quant au port du masque dans les écoles primaires en période d'été austral à La Réunion (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Le 30 septembre dernier, j'ai interpellé monsieur Olivier Véran, le ministre des Solidarités et de la Santé, pour lui faire part de mon inquiétude quant au port du masque dans les écoles primaires en période d'été austral à La Réunion (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

J’avais précisé que ces conditions auraient constitué une contrainte importante pour un cadre propice à l’apprentissage de nos élèves. Je constate avec satisfaction qu’à partir du 11 octobre prochain, les nouvelles mesures en vigueur seront favorables à nos élèves d’écoles primaires. Le port du masque ne sera plus obligatoire.

Néanmoins, je défends toujours un plan d’actions territorialisé afin d’adapter les gestes barrière à notre situation locale, m’interrogeant ainsi sur un éventuel retour du masque si nous repassions la barre des 50 pour 100 000 habitants et que les températures dépassent les 28 degrés. Je reste donc vigilant.

   

2 Commentaire(s)

Mékoué, Posté
Bien que timide et tardive, néanmoins Monsieur le député votre intervention est appréciable. Maintenant, il ne faut pas vous arrêter en si bon chemin, et vous poser et faire poser la question : le port du masque, ne serait-il pas une des causes essentielles qui fait perdurer la pandémie'' Biologiquement parlant, cette stratégie du masque ne favorise-t-elle par la respiration et la voix, l'entretien d'un bouillon de culture sur le visage ' Demander aux peintres autos, de se prononcer sur l'efficacité des masques à visière étanche, après avoir "pistolet" un véhicule ; sachant que la particule de peinture est au moins 100 fois plus épaisse qu'un virus. Et que ce dernier demeure réactif au moins 6 heures sur du tissu.., Quelque fois ne faudrait-il pas vérifier les dires des spécialistes et comparer le livresque à l'expérience'
Missouk, Posté
Mr NALLET peut écrire tout ce qu'il veut, il n'a aucune prise sur les décisions du Conseil de Défense. La farce quand même, c'est que le moment où on tombe le masque à l'école, coïncide avec le début des vacances scolaires...