Tribune libre de l'Arche de Noé :

Royal Bourbon de La Réunion : un bâtard qui a du chien !


Publié / Actualisé
Se déroulant depuis deux ans sur fond de covid 19 , la JOURNEE MONDIALE DES ANIMAUX traditionnellement fêtée le 4 octobre, à l'occasion de la Saint François d'Assises est passée pratiquement inaperçue à la Réunion. Et alors que les american bully et autres races titrées produites localement ou importées à grand frais colonisent les cliniques vétérinaires de l'Ile, les roquets pays sont contraints de" sauter la mer " pour se faire adopter. C'est dans ce contexte que nous avons choisi de dérouler le tapis rouge au plus emblématique de nos produits pays, le ROYAL BOURBON DE LA REUNION. (Photo : Astrid Puissant / L'Arche de Noé)
Se déroulant depuis deux ans sur fond de covid 19 , la JOURNEE MONDIALE DES ANIMAUX traditionnellement fêtée le 4 octobre, à l'occasion de la Saint François d'Assises est passée pratiquement inaperçue à la Réunion. Et alors que les american bully et autres races titrées produites localement ou importées à grand frais colonisent les cliniques vétérinaires de l'Ile, les roquets pays sont contraints de" sauter la mer " pour se faire adopter. C'est dans ce contexte que nous avons choisi de dérouler le tapis rouge au plus emblématique de nos produits pays, le ROYAL BOURBON DE LA REUNION. (Photo : Astrid Puissant / L'Arche de Noé)

A tout seigneur tout honneur. Qualifié de roquet ou encore du titre ronflant de " Royal Bourbon ", il constitue le gros des troupes sacrifiées chaque année sur l’autel de l’euthanasie. Arrivé dans l’île en même que ses premiers habitants, mais aujourd’hui le plus souvent sans maître déclaré, tenu en respect à coups de galets, ce chien sans particule bénéficie tout au plus d’un intérêt directement proportionnel à son rôle utilitaire : gardien de cour ou chasseur de tangue.

Des atouts indéniables

Même s’il ne correspond pas toujours aux canons de la beauté de ses frères à pedigree, le bâtard de Bourbon n’a rien à envier à ses cousins titrés. Issu d’une sélection naturelle impitoyable, ce pur produit pays, qui ne doit rien aux subventions, possède des atouts indéniables : il est robuste, peu exigeant, débrouillard, intelligent, parfaitement adapté à son biotop et sait se contenter de la place que la société lui concède.. Chien de cour, il n’a pas besoin de canapé pour donner le meilleur de lui-même.

Un chien à découvrir

Lorsqu’on décidé d’acquérir un chien d’une race déterminée, on a en tête une image idéale de cette race. Dans le cas d’un bâtard, il n’est pas possible de se référer à des canons morphologiques standards. Se retrouver avec un pseudo-dogue alors qu’on pensait avoir déniché un pinscher peut bousculer le train-train d’une existence ou finir par un abandon.. Aussi, un bâtard s’adoptera de préférence à partir de sept mois et plus, car c’est le seul moyen de connaître aussi bien le tempérament que la morphologie adultes de celui qui doit entrer dans votre vie quotidienne.

Si l’on tient absolument à acquérir un chiot, quelques critères permettent d’orienter le choix. A quatre mois, le chiot perd ses dents de lait ; on a donc la certitude de son âge. Sachant qu’en moyenne un chiot de cet âge multiplie son poids par trois, vous obtiendrez approximativement le poids de l’animal adulte.

Son comportement

Aucun éleveur sérieux ne peut affirmer que l’appartenance à une race de chien déterminée permet de connaître avec certitude le comportement futur d’un chien. En effet, chaque animal, tout comme chaque humain, est le produit d’une rencontre entre un capital génétique, des conditions de développement périnatales et un biotop. Plus que la race, ce sont les conditions de développement périnatales offertes au chiot au cours des premiers mois de sa vie qui vont forger son caractère et qui sont les garantes de son équilibre ultérieur.

Conseils d’hygiène et de santé

Même s’il est particulièrement résistant, il est préférable, pour une question d’hygiène domestique, de le vermifuger régulièrement et de le traîter contre les parasites externes (puces et carapates/tiques).Un vaccin annuel contre les trois fléaux qui sévissent sur l’île : la maladie de Carré, la gastro-entérite hémorragique et la leptospirose sont à recommander pour éviter des frais vétérinaires élevés pour des animaux qu’on peut difficilement sauver.

La reproduction

La valeur marchande d’un bâtard de Bourbon, même superbe, est hélas nulle. Et beaucoup d’entre-eux vont gonfler chaque année les rangs déjà nombreux des chiens errants et divaguants. Même si un chiot suscite toujours de la tendresse, il est vivement conseillé de faire procéder à la stérilisation chirurgicale de la chienne par un vétérinaire afin d’éviter des portées sans avenir.

Où les trouver ?

Ils sont chaque année des milliers à attendre leur chance. Entre 1998 et 2018, ils seront 162 055 chiens et chats à passer sous les fourches caudines de l'euthanasie pratiquée à grand renfort de deniers publics dans les cinq fourrières de l'Ile

Les plus chanceux seront sélectionnés pour "sauter la mer" et rejoindre une famille en métropole ou entrer en refuges partenaires en métropole où ils attendront, en croisant les pattes, celle ou celui qui s'arrêtera devant leur box avant de faire un bout de chemin ensemble.

Les Associations de Protection Animale pourront utilement vous conseiller lors de l’adoption d’un de leurs pensionnaires. Contrairement aux particuliers, ils vous proposeront uniquement des animaux identifiés, vaccinés et stérilisés. Pour les femelles adoptées avant 7 mois, la stérilisation sera assurée par l'association de protection animale dès que le chiot aura atteint l'âge recommandé pour cet acte car les premières chaleurs arrivent entre 6 et 7 mois et se reproduisent ensuite inlassablement tous les 6 mois (généralement en février et en septembre)..
L’adoption s’effectue généralement contre une participation modique aux frais vétérinaires.

Les adresses :

• Dans l’Est :

Association DROIT DE CITE - Refuge ARCHE DE NOE (créé en 1996) - 70 RN2 - SAINTE ANNE - Tél. 0692 36 28 09 - Adoptions tous les jours sur RDV (refuge associatif indépendant).

• Dans le Nord :

SPA DE LA REUNION - Centre Animalier du Grand Prado - 110, rue André Lardy - SAINTE MARIE (Complexe Refuge et Fourrière de la CINOR)

• Dans le Sud :

SPA DU SUD - 199, chemin charette - Pierrefonds - SAINT PIERRE (complexe refuge et fourrière de la CIVIS)

Refuge Les Petits innocents - (ex refuge SPA DE LA REUNION) chemin de la Bergerie au TAMPON (structure du TCO qui a confié l'exploitation du refuge à une association métropolitaine ; "Les petits innocents".

ICI vous pouvez directement et en un clic participer à cette cagnotte dédiée aux chiens et chats recueillis par l'ARCHE DE NOE à Ste Anne le seul refuge ne bénéficiant ni de locaux publics ni de fonds publics.

MERCI d'AVANCE

Astrid PUISSANT pour DROIT DE CITE ARCHE DE NOE STE ANNE ILE DE LA REUNION

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !