Tribune libre de Jean-Charles Nagou :

Travaillons dans l'intérêt de tous les artisans réunionnais


Publié / Actualisé
Le dépouillement des votes pour l'élection à la présidence de la Chambre des Métiers de La Réunion (CMAR) s'est déroulé hier, mardi 19 octobre 2021, en fin d'après-midi à la Chambre. Jean-Charles Nagou, ainsi que ses colistiers de La Réunion des Artisans (LRDA), saluent la réélection du Président sortant, M. Bernard Picardo, avec 16 sièges. Jean-Charles Nagou siègera également à la Chambre des Métiers, la liste LRDA ayant obtenu un siège à l'issue de cette élection.
Le dépouillement des votes pour l'élection à la présidence de la Chambre des Métiers de La Réunion (CMAR) s'est déroulé hier, mardi 19 octobre 2021, en fin d'après-midi à la Chambre. Jean-Charles Nagou, ainsi que ses colistiers de La Réunion des Artisans (LRDA), saluent la réélection du Président sortant, M. Bernard Picardo, avec 16 sièges. Jean-Charles Nagou siègera également à la Chambre des Métiers, la liste LRDA ayant obtenu un siège à l'issue de cette élection.

" Je tiens à remercier chaleureusement les artisanes et les artisans qui m'ont fait confiance ainsi que les colistiers et les sympathisants qui se sont mobilisés à mes côtés pendant cette campagne. Nous devons être fiers de notre résultat : c’était notre première élection et nous pourrons faire entendre nos idées au sein de la CMAR grâce au siège que nous avons remporté ", déclare Jean-Charles Nagou, confiturier bien connu de l’est et tête de la liste La Réunion des Artisans (LRDA).
 
Tout en adressant également ses félicitations aux deux autres candidats à cette élection, Didier Mazeau et Giraud Payet, Jean-Charles Nagou tient néanmoins à dénoncer les irrégularités qui ont entaché le décompte des votes. Des irrégularités, notifiées au procès-verbal des élections, relatives notamment à l’écart injustifié et important entre le nombre d’enveloppes décomptées le matin et celles dépouillées le soir même.
 
Pour la liste LRDA, ces irrégularités tiennent autant du manque de rigueur de la Commission d’Organisation des Elections (COE) dépendant de la Préfecture, que du mode d’élection - désuet - du Président de la Chambre des Métiers. Alors que d’autres élections consulaires se feront à 100% par vote électronique, cette année, l’élection à la Chambre des Métiers s’est déroulée selon un mode d’élection mixte mêlant vote par enveloppe papier et vote électronique. " Pour les prochaines élections, le vote électronique devra être la règle et généralisé. C’est le seul moyen envisageable pour une sécurisation sans faille du scrutin. Et il faudra aussi que les autorités compétentes organisent une campagne d’information et de communication massive à l’attention de l’ensemble des artisans réunionnais, afin que tous puissent voter lors de cette élection majeure pour notre secteur d’activité ", souligne M. Nagou.
 
L’élection terminée, M. Nagou ainsi que l’ensemble de ses colistiers de la liste La Réunion des Artisans (LRDA), se veulent constructifs et collaborer avec la nouvelle majorité à la CMAR. La situation particulièrement grave des très petites entreprises réunionnaises, subissant toujours les conséquences de la crise sanitaire, oblige la CMAR et ses élus à un comportement responsable à l’égard de leurs ressortissants. " Les entreprises qui ont réussi à passer le cap de la crise ont besoin d’un accompagnement administratif et d’une grande disponibilité de leur Chambre. J’appelle à l’union pour défendre l'artisanat, l'apprentissage, l'emploi et l'économie dans notre île ", conclut Jean-Charles Nagou.

   

Mots clés :

    1 Commentaire(s)

    Artisan connecté !, Posté
    Nous invitons les artisans à lire ce qu'a écrit Nagou, au procès verbal de la commission d'organisation des opérations électorales (COE) où Nagou écrivait : La liste " La REUNION des artisns " mener par Mr Nagou Jean Charles constate les mêmes irrégularités cités par les autres candidats signataires de la première page .Nous demandons également l'annulation de ce scrutin.Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît. (Michel Audiard)