Tribune libre de Jean-Pierre Marchau :

Une piste de 4x4 dans la forêt de la Crête


Publié / Actualisé
Le jour même où s'ouvre la 26ème Conférence pour le Climat à Glasgow, le maire de Saint-Joseph inaugure fièrement une piste de sports mécaniques pour 4 X 4, quads, buggys et motocross, dans la forêt de la Crête dans les hauts de sa commune. Avec un certain aplomb, l'élu et les responsables de l'association invoquent l'écologie pour tenter de justifier un tel projet, au motif que les travaux ont permis d'enlever de la vigne maronne. C'est oublier que ce sont bien de gros engins qui ont déforesté, ont fait les terrassements et ont défiguré ce site naturel qui jouxte la forêt primaire.
Le jour même où s'ouvre la 26ème Conférence pour le Climat à Glasgow, le maire de Saint-Joseph inaugure fièrement une piste de sports mécaniques pour 4 X 4, quads, buggys et motocross, dans la forêt de la Crête dans les hauts de sa commune. Avec un certain aplomb, l'élu et les responsables de l'association invoquent l'écologie pour tenter de justifier un tel projet, au motif que les travaux ont permis d'enlever de la vigne maronne. C'est oublier que ce sont bien de gros engins qui ont déforesté, ont fait les terrassements et ont défiguré ce site naturel qui jouxte la forêt primaire.

Mais surtout, ce qu’ils ne disent pas, c’est que la SAFER avait vendu il y a quelques mois, ce terrain de dix hectares pour réaliser à l’origine un projet agricole. Or, à peine le terrain était-il cédé, que le projet agricole disparaissait mystérieusement pour laisser la place à cette piste pour sports mécaniques ! Ainsi, alors que nombre de jeunes agriculteurs ne trouvent pas de terrain pour s’installer, ces dix hectares vont être consacrés à des activités bruyantes et polluantes, sans aucun égard pour la faune ou les promeneurs qui voudraient profiter du silence et du charme de la forêt primaire.

Cette affaire est exemplaire car elle montre parfaitement l’écart existant entre les discours vertueux de certains élus qui n’hésitent pas à instrumentaliser l’écologie et la réalité de la politique menée sur le territoire.

Aujourd’hui face à des élus qui n’assument pas leurs obligations dans la lutte contre le changement climatique, les Réunionnais doivent faire le choix du renouvellement en faveur de la défense de notre patrimoine naturel et d’un modèle de développement respectueux de notre biodiversité.

Jean-Pierre Marchau, EELVR

   

3 Commentaire(s)

Mick, Posté
N'est on pas sensé respecter la finalité d'une vente de la SAFER 'Digne du tribunal administratif..
Missouk, Posté
Personnellement, je ne supporte pas les 4/4, mais honnêtement, je pense qu'ils bien mieux sur une piste dédiée plutôt que sur des chemins de randonnée ou dans la rivière des remparts. Je pense que sur ce coup là ce brave Mr MARCHAU aurait pu s'abstenir... Cela dit, je l'attends de pied ferme sur les pistes cyclables par exemple. Quelles propositions '
Atterré, Posté
Tant il est vrai que l'homme à la moustache stalinienne a tout d'un foki !