Lettre de Philippe Naillet à Jean-Michel Blanquer :

Contre le port du masque à l'école en cette période d'été austral


Publié / Actualisé
Monsieur le Ministre, la situation sanitaire liée à la Covid-19 évolue à nouveau de façon négative dans plusieurs territoires, dont La Réunion. En raison du dépassement du seuil de 50 cas pour 100 000 habitants dans de nombreuses communes de l'île, le Gouvernement a décidé de rétablir le port du masque, à partir de ce lundi 8 novembre, pour les publics scolaires. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Monsieur le Ministre, la situation sanitaire liée à la Covid-19 évolue à nouveau de façon négative dans plusieurs territoires, dont La Réunion. En raison du dépassement du seuil de 50 cas pour 100 000 habitants dans de nombreuses communes de l'île, le Gouvernement a décidé de rétablir le port du masque, à partir de ce lundi 8 novembre, pour les publics scolaires. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Or, comme j’ai pu vous le signaler par un courrier en date du 30 septembre dernier adressé au ministre des Solidarités et de la Santé, courrier malheureusement resté sans réponse, nous sommes entrés à La Réunion dans la période de l’été austral avec des températures qui dépassent déjà les 28 degrés sur le littoral, le port du masque, notamment pour les élèves des écoles élémentaires, constitue une contrainte importante aux conditions d’apprentissage.

La température maximale moyenne dépassant durant l’été les 28 degrés - température régulièrement constatée au sein des classes -, et la température étant encore plus élevé dans les espaces exposés au soleil comme les cours d’école, le port du masque pour les jeunes élèves constitue un inconfort supplémentaire qui nuit aux conditions d’apprentissage de nos enfants.

S’il ne s’agit pas de remettre en cause les bénéfices du port du masque, ce geste barrière n’est pas approprié à notre climat tropical en saison chaude.

D’autres solutions existent en effet, comme le renouvellement de l’air avec l’ouverture des fenêtres, purificateurs d’air, etc. Je vous propose donc de revenir sur l’automaticité de l’obligation du port du masque lorsque le taux d’incidence dépasse les 50 cas pour 100 000.

Je défends une stratégie adaptée pour le public scolaire à La Réunion, en concertation avec le rectorat et les élus, afin que le masque puisse ne plus être porté en cette période dans nos établissements scolaires. Je vous prie d’agréer, monsieur le Ministre, l’expression de ma haute considération.

Philippe NAILLET

Copie à :
Monsieur Olivier VÉRAN, ministre des Solidarités et de la Santé
Monsieur Sébastien LECORNU, ministre des Outre-mer
Monsieur Jacques BILLANT, préfet de La Réunion

   

3 Commentaire(s)

Mékoué, Posté
Reprenant une partie de vos propos : "il ne s'agit pas de remettre en cause les bénéfices du port du masque", vous monsieur le député, comme ceux qui annoncent cette ineptie, n'y êtes pas. Expérience aidant, le port du masque protège qu'en partie contre les particules des " gros " polluants atmosphériques dimensionnés au-dessus de µm 4, (4 microns environ) : poussière, fumée, gaz d'échappement, peintures aérosols', mais comme protection contre le virus, à moins d'être enfermé dans un scaphandre, il n'y a pratiquement rien. (Digression : question aux autorités sanitaires : comment combattre en même temps le virus pathogène et épargner les virus bactériophages indispensables à la vie ')De plus en considérant la durée de " vie " du virus, de 4h à 9jours en fonction du support accroché, le port du masque, (si par mégarde une zone infectée est traversée), s'avère être plus dangereux, que bénéfique, à moins que faire perdurer l'épidémie'' Toujours dans le cadre de la lutte menée, si pour désinfecter et stériliser différents objets et espaces clos, le rayonnement ultra-violet est satisfaisant, exposer la peau à ce même rayonnement verra de l'érythème corporel s'y développer. - Le port du masque, ne pouvant donc s'opposer à une quelconque infection et propagation virale, ainsi imposé, cela ne peut servir qu'à l'expression d'un autoritarisme anti démocratique' Contre le virus le masque, n'est donc que gadget inutile voire en la circonstance dangereux pour tous.
Purificateurs d'air , Posté
Purificateurs d'air est une piste intéressante. Un peu comme avril 2022 , on changera d'air présidentiel.
Missouk, Posté
BLANQUER ne sait pas lire! En fait si, il ne sait lire que ce qu'il écrit!