Tribune libre de Jean-Hugues Ratenon :

Condamnation des violences urbaines survenus à Saint-Benoit


Publié / Actualisé
La ville de Saint-Benoit et la cité Labourdonnais en particulier ont été secouées ce mercredi par des violences contre les habitants, des affrontements avec les gendarmes. Les premiers témoignages qui me parviennent mettent en avant d'un " défoulement " de certains, parfois mineurs. Ces phénomènes prouvent une fois de plus de l'ambiance anxiogène dans la population.
La ville de Saint-Benoit et la cité Labourdonnais en particulier ont été secouées ce mercredi par des violences contre les habitants, des affrontements avec les gendarmes. Les premiers témoignages qui me parviennent mettent en avant d'un " défoulement " de certains, parfois mineurs. Ces phénomènes prouvent une fois de plus de l'ambiance anxiogène dans la population.

En 1er lieu : je condamne ces violences  et j’apporte ma solidarité aux habitants de la cité Labourdonnais et aux gendarmes.

En 2ème lieu : je suis actuellement à Paris, à l’Assemblée Nationale, où j’ai entre autres, voté contre le projet de loi de prolongation de l’état de vigilance sanitaire jusqu’en juillet 2022. J’arrive ce samedi à la Réunion et j’irai sur le terrain rencontrer la population et les gendarmes.

Enfin, en 3ème lieu : je souhaite rencontrer le maire de Saint-Benoit afin de recueillir ses propositions et d’échanger  sur ces phénomènes de violences. Je suis toujours disponible quand il s’agit du bien vivre et du bien être de la population.

Jean Hugues Ratenon, Député de la Réunion

 

   

1 Commentaire(s)

AMAZONUS, Posté
Et en 4° lieu, je pense déjà à ma réélection, il faut que je bosse dans les dernières semaines de mon mandat!