Tribune libre de Stéphane Albora :

Bâtissons une Union Citoyenne contre la vie chère et la corruption


Publié / Actualisé
2022 aura pour temps forts l'élection du (de la) président(e) de la République mais aussi des nouveaux député(e)s qui représenteront le peuple réunionnais à l'Assemblée Nationale. Alors que nous ne sommes pas épargnés par la crise sanitaire marquée par la Covid 19, n'oublions pas les crises sociale, économique, écologique, climatique et démocratique que nous subissons depuis trop longtemps.
2022 aura pour temps forts l'élection du (de la) président(e) de la République mais aussi des nouveaux député(e)s qui représenteront le peuple réunionnais à l'Assemblée Nationale. Alors que nous ne sommes pas épargnés par la crise sanitaire marquée par la Covid 19, n'oublions pas les crises sociale, économique, écologique, climatique et démocratique que nous subissons depuis trop longtemps.

Nos politiques ont souvent pensé de manière philosophique, intellectuelle et savante nos difficultés du quotidien (vie chère, emploi, logement, déplacements, accès à la formation, éducation, moralisation de la vie publique...) sans trouver de réelles solutions.

Il y a 3 ans, en novembre-décembre 2018, sur fond de vives revendications sociales (vie chère, dépendance aux importations, chômage, rejet de la classe politique, lutte contre la corruption...) notre île était paralysée à la suite des différents mouvements citoyens en pleine crise des gilets jaunes. D’ailleurs, ce fut à La Réunion que le mouvement citoyen des gilets jaunes a été de plus grande ampleur dans toute la France.

La défiance envers les politiques au pouvoir a été mis en exergue. Le peuple réunionnais a su démontrer sa solidarité et son unité face à la gouvernance du bloc des élites qui n’a jamais traité en profondeur la situation de notre île. Face à cette oligarchie composée de quelques grandes familles se partageant le pouvoir politico- économique, un bloc populaire s’est constitué et doit peser aujourd’hui avec force sur l’échiquier politique.

Par nos actes, par notre force, notre solidarité, par une union citoyenne, nous devons prendre en main notre avenir. Pour cela, nous devons apporter des solutions concrètes et durables à nos difficultés. Ces solutions existent et nos politiques doivent cesser de s’en servir comme outils de promesses à chaque élection.

Il s’agit de :

- Réaliser notre souveraineté alimentaire et favoriser l’accessibilité aux produits locaux ;
- S’attaquer aux lobbys, aux situations de monopole et baisser le coût de la vie ;
- Réduire notre dépendance aux énergies fossiles en valorisant nos énergies renouvelables, développer et valoriser les mobilités douces et le rail, ainsi que
construire notre modèle réunionnais ;
- Proposer une offre de formation plus en lien avec les besoins de notre territoire ;
- Revaloriser l’emploi (les Accompagnants des Élèves en Situation de Handicap – AESH –, les emplois verts, les ATSEM – les taties de nos écoles –, les Aides à Domicile pour personnes dépendantes...)
- Proposer une loi qui prend en compte les spécificités de La Réunion dans les Outre-Mer et dans La France.

Aujourd’hui, le peuple a besoin que sa dignité lui soit rendue. A ce jour, le pouvoir d’achat et la protection de l’environnement figurent toujours en tête des préoccupations des réunionnais. Il est plus que temps de renouveler notre classe politique pour que notre île puisse avancer et sortir de ces problèmes qui hantent notre quotidien et celui de nos enfants.

Stéphane ALBORA, " Ensemble, Changeons de Cap "

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !