Courrier des lecteurs de la section PCR du Port :

Des projets non présentés, des actions sacrifiées


Publié / Actualisé
Le 18 mai 2021, la Commission permanente du Département de La Réunion, dans un vote unanime, a autorisé l'organisation de 2 appels à projets à l'intention des 24 communes de l'Île, des CCAS, des associations... Toutes les structures intéressées pouvaient présenter des projets dans les domaines de l'inclusion et de l'insertion sociale et visant essentiellement les personnes de condition très modeste.
Le 18 mai 2021, la Commission permanente du Département de La Réunion, dans un vote unanime, a autorisé l'organisation de 2 appels à projets à l'intention des 24 communes de l'Île, des CCAS, des associations... Toutes les structures intéressées pouvaient présenter des projets dans les domaines de l'inclusion et de l'insertion sociale et visant essentiellement les personnes de condition très modeste.

Une enveloppe d’un montant global de 4,6 millions d’euros a été fixée pour les 2 appels à projets et une répartition entre les régions a été faite, attribuant 1,058 million pour les 5 communes de la région ouest. Certains projets pouvaient être financés jusqu’à 100 % du coût, un tel niveau de financement étant exceptionnel.

La Commission Permanente du 15 décembre 2021 a entériné tous les projets sélectionnés des communes dans la limite du financement mis en place. Pour la région ouest toutes les communes ont vu la plupart de leurs projets financés sauf…. Le Port qui n’a présenté aucun projet.

La question qui vient à l’esprit : pourquoi la commune du Port n’a-t-elle pas présenté de projets alors que la population portoise subit de graves difficultés économiques, sociales et d’insertion que tout le monde reconnaît ? Pourquoi la commune du Port a-t-elle renoncé d’elle-même à des crédits générateurs d’actions solidaires qui auraient pu être exemplaires ?

On est effaré de la légèreté coupable dont font preuve les élus de notre commune car manifestement ni le maire ni ses élus n’ont clairement conscience des obligations qu’ils ont envers la population, et d’abord envers les plus déshérités.

Servir et non pas se servir, travailler d’arrache-pied, être en permanence au service des plus pauvres… voilà ce que devraient faire des élus responsables.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !