Tribune libre de l'Arche de Noé :

Une année qui s'achève, une autre qui commence... Nos voeux vous accompagnent


Publié / Actualisé
20 années se sont écoulées depuis ces clichés qui restent pourtant d'une redoutable actualité. 20 années au cours desquelles 162 055 chiens et chats ont été méthodiquement supprimés sur fonds publics, dans l'indifférence générale soit l'équivalent de la population humaine de la ville de Saint-Denis. Un plan de lutte qui a permis de doubler en 20 ans le nombre d'euthanasies animales par habitant (1 euthanasie pour 153 habitants en 2000 contre 1 euthanasie pour 87 habitants en 2020) dans le cadre d'une politique de gestion de l'errance économiquement contestable et sanctionable d'inefficacité puisqu'elle n'a pas atteint son objectif premier : diminuer l'errance animale à la Réunion. (Photo d'illustration : rb/www.ipreunion.com)
20 années se sont écoulées depuis ces clichés qui restent pourtant d'une redoutable actualité. 20 années au cours desquelles 162 055 chiens et chats ont été méthodiquement supprimés sur fonds publics, dans l'indifférence générale soit l'équivalent de la population humaine de la ville de Saint-Denis. Un plan de lutte qui a permis de doubler en 20 ans le nombre d'euthanasies animales par habitant (1 euthanasie pour 153 habitants en 2000 contre 1 euthanasie pour 87 habitants en 2020) dans le cadre d'une politique de gestion de l'errance économiquement contestable et sanctionable d'inefficacité puisqu'elle n'a pas atteint son objectif premier : diminuer l'errance animale à la Réunion. (Photo d'illustration : rb/www.ipreunion.com)




Bilan en ce début 2022

Quatre petits royal bourbon parmi des milliers d'autres chaque année, condamnés à mort et exécutés dans les quatre fourrières intercommunales de l'Ile (ici celle de St-André) pendant que les salles d'attente des cliniques vétérinaires sont squattées par des races à la mode importées à grands frais ; ceci alors que plusieurs centaines de petits chiens pays sont contraints chaque année "de sauter la mer pour sauver leur peau".

Malgré ce tableau sombre et le contexte particulier induit par le Covid, nous voulons garder l'espoir de changer les choses, même si en 2022 de grands défis nous attendent avec notamment le risque pur et simple de fermeture de notre Arche de Noé créée il y a 25 ans, en l'absence de solutions foncières de rechange (Plaine des Palmistes, Bras Panon, Sainte Rose et Saint Benoit) qui n'ont jamais abouti faute de volonté politique.

Alors,
Merci à vous qui répondez "Oui" à chaque fois que nous vous sollicitons
Merci à vous qui nous soutenez depuis des années
Merci à vous qui "donnez quand vous pouvez"
Merci à la Fondation Bardot qui nous renouvelle son aide vétérinaire chaque année
Merci à vous qui contribuez à nos Gamelles Solidaires
Merci à Zinfos 974 ET Imazpress qui diffusent nos publications
Merci à vous qui avez rejoint notre association par votre adhésion
Merci à vous qui acceptez de faire famille d'accueil ponctuel
Merci à vous qui avez donné une nouvelle chance à nos pensionnaires chiens et chats
Merci à nos agents de chenil qui travaillent dans des conditions de plus en plus difficiles
eu égard à la vétusté de certains locaux ou qui font contre mauvaise fortune bon coeur
Merci à notre chauffeur bénévole, à Michel le jardinier et à Thérèse, agent de chenil bénévole du dimanche.
Merci à notre véto Céline qui n'a pas encore une calculette dans la tête.
Merci à toutes ces petites bêtes chiens et chats nous font la fête au quotidien.
Merci à vous qui nous encouragez lorsque le désespoir nous guette
Merci à ceux et celles que j'oublie....



Filou décédé le 5 novembre suite à un refus de prise en charge vétérinaire sur budget Fondation Brigitte Bardot.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !