Courrier SNEP FSU Réunion :

Application du protocole sanitaire en EPS pour les établissement du second degré.


Publié / Actualisé
Madame la Rectrice, nous avons pris connaissance de la circulaire de rentrée et nous souhaitons faire une remarque importante. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que le SNEP FSU vous alerte au sujet de l'application du (des) protocole sanitaire dans notre académie. (Photo d'illustration : AO)
Madame la Rectrice, nous avons pris connaissance de la circulaire de rentrée et nous souhaitons faire une remarque importante. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que le SNEP FSU vous alerte au sujet de l'application du (des) protocole sanitaire dans notre académie. (Photo d'illustration : AO)

Le Préfet de la Réunion a décidé de placer les EPLE du second degré au niveau 2 jaune dans le cadre du protocole sanitaire national.

Nous remarquons malheureusement qu'encore une fois, l'EPS et le sport scolaire se retrouvent stigmatisés dans cette circulaire en demandant l'application des règles du niveau 3 orange concernant les activités en intérieur. A cela s'ajoute votre recommandation expresse de prioriser les activités en extérieur dans votre circulaire.

Nous ne vous ferons pas l'offense de vous rappeler que nous sommes à la Réunion en plein été austral. La chaleur est accablante avec un taux d'humidité et de rayonnement solaire extrême. C'est pourquoi, toutes les équipes pédagogiques d'enseignants d'EPS ont toujours organisé leurs programmations en tenant compte de ces conditions climatiques, en concentrant au maximum les activités sous installations couvertes durant l'été austral.

Il s'agit prioritairement d'éviter au maximum de mettre en danger les élèves et les personnels mais également de permettre de se conformer aux programmes nationaux en priorisant les activités extérieures au premier et troisième trimestre. Nous avons d'ailleurs eu par le passé des incidents certes rarissimes mais dramatiques durant cette période. Le dernier en date remonte justement au 03 février 2020 au collège Saint Charles lors d'un cours d'EPS en extérieur.  Sans compter les alertes des dermatologues qui recommandent vivement d'éviter les expositions solaires prolongées. Certains d'entre eux évoquent d'ailleurs une possible multiplication des mélanomes dans les années à venir. Plusieurs circulaires émanant de vos services, dont la dernière datant du 19 novembre 2020,  ont d'ailleurs évoqué les risques de maladies de la peau, coup de chaleur et maladies oculaires. Il y est précisé qu'entre 9h et 16h l'irradiation au soleil est maximum et qu'il est fortement recommandé dans la mesure du possible (sic) que les activités en extérieures se déroulent sous des préaux à l'ombre, ou en gymnase. Or, il n'y a, la plupart du temps, pas de points d'ombre (ou bien en nombre très insuffisant) sur les installations extérieures, quant aux préaux, quand il y en a, il parait impensable d'envisager une pratique de l'EPS et du sport scolaire dans des conditions acceptables. Cette situation n'est donc pas tenable puisque vous incitez les enseignants à "prioriser les activités en extérieur" donc avec une exposition solaire maximum en contradiction avec votre propre circulaire de l'an passé.

En conclusion, il ne s'agit pas pour nous de contester les mesures prises par le gouvernement en matière de prévention de l'épidémie de COVID. En revanche, nous contestons fermement votre décision de "durcir" le niveau du protocole sanitaire pour la pratique de l'EPS en incitant fortement à la pratique en extérieur et en la limitant aux pratiques de basse intensité. La problématique sanitaire actuelle ne doit pas effacer les problèmes surement aussi graves liés à l'exposition solaire auxquels nous sommes confrontés chaque année.

C'est pourquoi, nous vous demandons de modifier votre circulaire de rentrée sur le point que nous venons d'évoquer en reprenant exclusivement les termes du niveau 2 du protocole sanitaire national que les enseignants d'EPS sont tout à fait aptes à appliquer avec discernement. Il en va de la santé des élèves et des agents.

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !