Tribune libre de Kolectif :

L'innovation sociale réunionnaise à la rencontre des ministères


Publié / Actualisé
Durant 12 jours, les représentants de la Société Collaborative d'Intérêt Collectif (SCIC) Kolectif, ont présenté auprès de 7 ministères et secrétariats d'état les enjeux d'innovation sociale, de reconnaissance des compétences et d'insertion socioprofessionnelle proposée dans le cadre de la Maison de l'Inclusion Sociale et de l'Education Populaire (MISEP). (Photo : Kolectif)
Durant 12 jours, les représentants de la Société Collaborative d'Intérêt Collectif (SCIC) Kolectif, ont présenté auprès de 7 ministères et secrétariats d'état les enjeux d'innovation sociale, de reconnaissance des compétences et d'insertion socioprofessionnelle proposée dans le cadre de la Maison de l'Inclusion Sociale et de l'Education Populaire (MISEP). (Photo : Kolectif)

Les cogérants de la SCIC Kolectif, Mickaël ABÉLARD et Samuel ABLANCOURT, se sont rendus sur Paris du 9 au 21 janvier afin de présenter à plus de vingt acteurs nationaux, dont le Ministère délégué à l’insertion, la Direction de la Jeunesse, de l’Education Populaire et de la Vie Associative (DJEPVA), le Secrétariat d’État à l’Économie Sociale et Solidaire, Le Ministère des Outre-Mer, la Délégation interministérielle pour l'égalité des chances des Français d'outre-mer ou encore La Mairie de Paris, les actions et enjeux portés par la SCIC Kolectif dans le cadre du réseau outre-mer, actuellement en cours de développement, de Maison de l’Inclusion Sociale et de l’Education Populaire (MISEP).

Comme l’explique Mickaël ABÉLARD, " l’action MISEP, portée par Kolectif, a pour enjeu d’accompagner les publics en situation précaire et fragile dans leur épanouissement et leur insertion socioprofessionnelle, en partenariat avec les forces vives du territoire. Cette action, initiée à La Réunion et se déployant sur l’ensemble des DOM, il est indispensable, de gagner en opérationnalité et de rencontrer différents ministères et acteurs de l’éducation populaire afin de nouer des partenariats stratégiques et faire front commun au bénéfice des individus. Pour nous, faire collectif c’est coconstruire en partenariat, que l’on soit du privé, du public ou de l’associatif, c’est un impératif si on veut améliorer les parcours d’accompagnement et d’insertion socioprofessionnelle des individus ".

Monsieur Samuel ABLANCOURT précise " nos actions ont pour objectifs de mettre en lumière, de documenter et de valoriser les multiples pratiques culturelles et les compétences non inscrites dans des référentielles qui sont développées, celles que l’on qualifie d’informelles et de non formelles, afin de contribuer à l’insertion socioprofessionnelle des publics mais surtout de redonner confiance ". Les cogérants de la SCIC Kolectif ont été rejoints lors de leur 2 ème semaine de mission par un représentant du Comité Régional des Associations de Jeunesse et d’Éducation Populaire (CRAJEP) afin d’aborder, avec les têtes de réseau national (CNAJEP, Confédération Générale des SCOP ou encore le Réseau National des Maisons des Associations) les perspectives d’innovation, de collaboration et de mise en synergie, tant au sein du secteur associatif et de l’économie sociale et solidaire, qu’avec les secteurs privés et publics. Jimmy BEGUE précise " le secteur associatif doit impérativement évoluer et faire preuve d’innovation dans la réalisation de ses missions afin de gagner en crédibilité et en autonomie.

Il est indispensable aujourd’hui de matérialiser le jeu des alliances tout en conservant nos identités pour l’intérêt général au service de nos bénéficiaires. En ce sens la SCIC Kolectif développe cette perspective de façon opérationnelle et concrète tant sur le territoire de La Réunion qu’au niveau des autres départements d’Outre-Mer ". La SCIC Kolectif a déjà mobilisé sur le territoire de La Réunion plus de 60 acteurs dans le cadre d’ateliers de coconstruction et de dimensionnement des actions de la structure. Ceci afin de répondre au plus près des besoins du territoire, en lien avec les opérateurs et actions déjà existantes. Des contacts ont d’ores et déjà été pris auprès de Mayotte et de la Guadeloupe avec des perspectives opérationnelles.

Pour en savoir plus : La MISEP, portée la SCIC nommée Kolectif, porte une dynamique d’accompagnement et d’innovation dans la détection et l’accompagnement des publics et dans la reconnaissance des talents de chaque individu afin de contribuer à l’épanouissement et l’accomplissement des personnes en lien avec les enjeux de recrutement et de valorisation de l’engagement professionnel ou bénévole. Cette action est lauréate de l’AMI du Plan Innovation Outre-Mer. La SCIC Kolectif a été officiellement inaugurée le 17 novembre 2021 avec des premières actions visibles sur le territoire dès le mois d’avril de cette année. La SCIC Kolectif est à ce jour composé de 10 actionnaires (6 associations, dont l’ARCV, le CRAJEP, le CRIJ, JB-4 ou encore Les Petits Débrouillards, 1 SARL et 3 bénéficiaires
d’actions). L’actionnariat est ouvert aux structures privées et publics ainsi qu’aux personnes morales et physiques.

   

2 Commentaire(s)

SOMANKE , Posté
Pourquoi " innovation "'''Je vois dans la démarche du collectif un progrès social, que je salue d'ailleurs, mais pas une innovation sociale, qui demanderait un changement radical des paradigmes
Jean Mallac, Posté
Rien compris de ce charabia.