Tribune libre de l'OMPR :

Prix du carburant à La Réunion


Publié / Actualisé
TotalEnergies a annoncé une remise de 5 euros, soit 10 centimes par litre de carburant. Cette décision s'appliquant a priori dans les communes de moins de 6000 habitants, la station Total de Saint Philippe serait la seule à être concernée. TotalEnergies de La Réunion aurait décidé d'élargir ce dispositif à son réseau local mais des blocages feraient qu'au final seules quelques stations appliqueraient cette remise. (Photo d'illustration : rb/www.ipreunion.com)
TotalEnergies a annoncé une remise de 5 euros, soit 10 centimes par litre de carburant. Cette décision s'appliquant a priori dans les communes de moins de 6000 habitants, la station Total de Saint Philippe serait la seule à être concernée. TotalEnergies de La Réunion aurait décidé d'élargir ce dispositif à son réseau local mais des blocages feraient qu'au final seules quelques stations appliqueraient cette remise. (Photo d'illustration : rb/www.ipreunion.com)

En outre, une station d’une autre enseigne d’une commune de l’ouest a aujourd’hui décidé d’accorder une remise de 2 centimes sur le prix du sans-plomb. Ces décisions souhaitées à maintes reprises et en particulier lors des dernières augmentations brutales de ces derniers mois montrent que c’est possible  contrairement à ce qui avait été assené par les acteurs du secteur aux représentants de l’atelier carburant de l’OPMR.

Le président du syndicat des gérants de stations de services, déclarait récemment dans les médias, je cite : "une telle ristourne est impossible dans notre système de
prix administrés" avec un risque d’illégalité.

L’OPMR et en particulier l’atelier carburant s’élève contre ces deux contre-vérités. Dans notre modèle semi administré, le préfet fixe effectivement des marges de 9 centimes par litre pour les grossistes (pétroliers) et 12,16 centimes pour les détaillants (stations de service) et des prix maximums chaque mois.

Il n’est donc aucunement illégal d’accorder une ristourne en vendant le carburant à un prix inférieur au maximum autorisé. Si le modèle réglementé ne permet pas de
vendre les carburants et le gaz plus cher que le prix maximum, il laisse la liberté de vendre moins cher.

Enfin, il est bien curieux dans cette période difficile pour le pouvoir d’achat de beaucoup de ménages, qu’une initiative favorable aux consommateurs puisse faire l’objet de manœuvre d’obstruction.

   

1 Commentaire(s)

MôvéLang, Posté
Et dire qu'il serait tellement plus facile d'attaquer les marges injustifiées des importateurs, parfois le prix est doublé alors que le coût du transport est pratiquement nulle, moins de 50 ' sur un appareil à 4070 '