Tribune libre de Farid Mangrolia :

Dengue à Saint-Denis, ma contamination la semaine dernière


Publié / Actualisé
Il est indéniable que la lutte contre les moustiques vecteurs de la dengue doit être réalisée de manière individuelle et collective. Cependant, la commune a un rôle déterminant dans cette lutte anti-vectorielle.
Il est indéniable que la lutte contre les moustiques vecteurs de la dengue doit être réalisée de manière individuelle et collective. Cependant, la commune a un rôle déterminant dans cette lutte anti-vectorielle.

J’habite au Petit Marché plus précisément dans le quartier Pôle Océan qui compte 3 hectares (30 000 m2) de mauvaises herbes en lieu et place d’anciennes habitations et commerces détruits par la municipalité il y a 20 ans, mais aussi d’un ancien parking aujourd’hui fermé depuis plus de 5 ans !

Toutes les conditions sont donc ici réunies pour que les moustiques prolifèrent et continuent à contaminer les dionysiennes et les dionysiens.

C’est donc sans surprise que j’ai attrapé la dengue et que le bilan s’alourdit de jour en jour à cause de site comme celui-ci propice à la prolifération de moustiques en plein centre-ville !

Je demande expressément à Madame Le Maire, de faire le nécessaire pour éliminer toutes les sources de prolifération des moustiques sur l’ensemble du territoire communal sans exception.                 

Farid MANGROLIA, Tous Dionysiens

   

1 Commentaire(s)

Opération campagne , Posté
Et pourquoi ne pas procéder comme pour tous les citoyens' En quoi il faut le faire savoir' La manip ou l'effet dengue'Pour information, si l'ARS n'avait coupé dans le budget Assainissement, il y aurait moins de cas.