Tribune libre de Giovanni Payet :

Second tour de la présidentielle : le candidat aux législatives appelle les Réunionnais à voter


Publié / Actualisé
Giovanni Payet, candidat aux élections législatives dans la première circonscription de La Réunion pour La voix citoyenne, appelle les citoyens à voter ce dimanche. (Photo : Giovanni Payet).
Giovanni Payet, candidat aux élections législatives dans la première circonscription de La Réunion pour La voix citoyenne, appelle les citoyens à voter ce dimanche. (Photo : Giovanni Payet).

Oui, nous regrettons que les valeurs qui nous rassemblent n’ont pas fait l’objet d’un consensus lors du débat télévisé de ce mercredi. Oui, nous regrettons qu’aucun projet commun ne soit né de cette ultime confrontation. Oui, nous regrettons que la défense du bien commun, la citoyenneté, l’accès aux droits pour tou.te.s, la lutte contre les injustices (sociale, climatique...) ne soient pas les priorités du futur quinquennat. Oui, la résignation et la culture de l’attentisme offertes comme seul espoir par nos représentants actuels, nous demandent à présent, de reprendre le pouvoir avec légitimité et honneur : le pouvoir de dire, le pouvoir de faire, et le pouvoir d’exister !

Un citoyen né libre ! Libre de choisir, de s’exprimer, d’être en colère... Il est libre de prendre sa place et de construire l’édifice de notre société, du système dans lequel il souhaite grandir, élever ses enfants, vieillir, être heureux ! Face aux urnes ce dimanche 24 avril, prouvons la force que nous sommes d’être citoyen en exprimant ce que nous voulons, ce que nous ne voulons pas, ce que nous sommes. Rendons le visible ! Le vote est l’acte de cet Homme libre !

Sans jugement, nous respecterons la valeur de l’abstention et le message des citoyens qui ont refusé  d’exprimer ce droit. Néanmoins, nous continuons d’affirmer que :

• Voter c’est exprimer clairement le futur que nous souhaitons pour nous, notre famille et nos ami.e.s. ;
• Voter c’est vivre pleinement son existence de citoyens mais aussi partager ses droits et des obligations
avec l’ensemble de la communauté ;
• Voter c’est enfin rejeter la peur d’une société sans vie citoyenne ; la peur d’une vie sans espérance.

Avec courage, conscience et dignité nous irons voter ce dimanche. C’est la voix des citoyens qui s’exprimera avec ce lumineux espoir que lors des prochaines échéances législatives des 12 et 19 juin, malgré cette apparente fatalité qui se dessine encore une fois pour ces présidentielles, renaissent la force et la détermination des citoyens vers de nouveaux chemins, de nouveaux modèles et une affirmation incarnée du changement ! Soyons confiants en nous et en l’avenir dans lequel nous construirons notre nouveau contrat social et écologique, celui qui nous rassemble, celui qui nous ressemble !

Giovanni Payet

   

1 Commentaire(s)

Janklod, Posté
Il n'y a pas de démocratie sans alternative politique. C'est une évidence. Et il faut s'arroger le droit à cette alternance. Car l'usure des vieux partis politiques fatigués se réfléte dans les urnes. Ainsi, pourra t-on dire que : La démocratie c'est comme un vieux chewing-gum, avec le temps, elle se vide de ses ingrédients actifs et ne joue plus son rôle de régulateur pleinement. " c'est vrai"