Tribune libre d'Alain Mardaye :

Pour l'inscription de l'hindouisme au nombre des religions énumérées par la circulaire FP 901


Publié / Actualisé
A ce jour, quatre candidats ont répondu officiellement à l'initiative lancée par notre collectif : Léopoldine Settama-Vidon (circonscription 5), Perceval Gaillard (circonscription 7), Karim Juhoor (circonscription 7) ainsi que Audrey Fontaine (circonscription 2). Vous trouverez les courriers qui nous ont été adressés sur notre page Facebook : Association de l'Ancien Temple Tamoul du Portail.
A ce jour, quatre candidats ont répondu officiellement à l'initiative lancée par notre collectif : Léopoldine Settama-Vidon (circonscription 5), Perceval Gaillard (circonscription 7), Karim Juhoor (circonscription 7) ainsi que Audrey Fontaine (circonscription 2). Vous trouverez les courriers qui nous ont été adressés sur notre page Facebook : Association de l'Ancien Temple Tamoul du Portail.

D’autres postulants aux élections législatives ont également pris attache et nous ferons parvenir tout prochainement leur position.

Nous notons que l’ensemble des candidats soutiennent l'inscription de l'hindouisme au nombre des religions énumérées par la circulaire FP 901, qui ouvre aux agents publics la possibilité de demander des jours de congés afin de célébrer des fêtes et cérémonies religieuses non inscrites au calendrier des fêtes légales.

La modification règlementaire défendue par notre collectif constituerait une avancée, tant pour les droits fondamentaux et l’égalité devant le service public que pour la représentation de nos spécificités ultramarines au sein de La République.

Ce 18 mai 2022, nous avons accueilli Madame Audrey Fontaine, seule candidate qui, à ce jour, s'est déplacée pour échanger avec les membres de notre collectif.

Nous avons approfondi la discussion et nous relevons que Madame Fontaine insiste sur le risque de discrimination lié aux conditions d'application de ce texte, et la sous-estimation patente du nombre de pratiquants de l'hindouisme en France.

Nous prenons donc acte de son engagement, de porter devant la représentation nationale la cause défendue par notre collectif.

De plus, nous nous félicitons d'avoir pu aborder avec Madame Fontaine les problématiques liées à la pratique de notre culte.

Nous avons entre autres évoqué deux points : l’accroissement des dépenses de nos temples dans le contexte de crise actuelle ainsi que la question des séjours des indiens à La Réunion :

1- L’hindouisme est un culte consommateur, nous nous heurtons à des soucis d’approvisionnement en matériaux destinés aux cérémonies et nous faisons face, comme l’ensemble des Réunionnais, à la hausse des prix qui pèse fortement sur la trésorerie de nos temples.

2- Depuis 2014, dans le cadre du projet Îles Vanilles, les ressortissants indiens peuvent venir à La Réunion sans visa pour une durée maximale de 15 jours consécutifs et dans la limite de 90 jours par an. Ceci est possible à condition de réserver le séjour dans une structure hôtelière, via une agence agréée. C’est une avancée importante dans le processus de rapprochement avec l’Inde. Il est temps de réfléchir à l’extension cette exemption de visas au tourisme affinitaire ; depuis plusieurs années les réunionnais ont noué avec les indiens des liens d’amitiés et familiaux, et ont donc un besoin de se rencontrer plus fréquemment et de manière plus spontanée.

Nous nous réjouissons de cet échange marqué par l'ouverture d'esprit, qui caractérise le vivre-ensemble réunionnais

Comme Madame Fontaine, qui a été à l’écoute et qui a manifesté le désir d’élever les cultures locales, nous espérons aussi pouvoir échanger avec les autres candidats afin que l’hindouisme continue à s’affirmer dans nos territoires pour le rayonnement de notre pays."

Le Collectif pour l’introduction de l’hindouisme à la circulaire FP 901 du 23 septembre 1967

Alain Mardaye

   

3 Commentaire(s)

Loulou, depuis son mobile , Posté
Je félicite monsieur le président du temple de portail, il sait parler aux gens, et c'est un homme de paix.
THIERRY , Posté
Qu'aux agents de la fonction publique, et le secteur privé, associatifs....nous n'avons pas droit. M. Mardaye le même droit pour tous. Assez de discrimination si le public à droit le privé aussi même droit. Je demande au Préfet et au Président de la Fédération Tamoule de REVENDIQUER UNE JOURNÉE POUR TOUS et non pas simplement pour des fonctionnaires. Je pense que le candidat ROBERT de la 7ème circonscription fera cette revendication dans son programme. Pour TOUS ou RIEN.
Tambi, Posté
Le Président de la Fédération Tamoule M. jean Luc AMARAVADY a déjà fait les démarches auprès des autorités compétentes . Il a rappelé lors du jour de l'an le 14avril aux diverses télévisions locales. Pourquoi, le Président de ce temple agit-il en solitaire. L'union fait la force et vous devez être solidaire à la Fédération qui fait plus de poids.