Tribune libre d'Isabelle Erudel :

Législatives : pour la victoire de Karine Lebon


Publié / Actualisé
Le 20 décembre 1848, l'esclavage est aboli, les Hommes ont pu voter dès le premier scrutin. Les Femmes ont voté pour la première fois aux élections de 1945. Ce décalage de près d'un siècle souligne le poids du patriarcat dans les mentalités et dans les institutions, ici comme en France. En effet, la citoyenneté, sans critère de sexe, avait été réglée depuis bien longtemps dans de nombreux autres pays que la France. Plus tard, la loi sur la parité homme-femme en politique a donné un coup de pouce à l'accession des femmes aux responsabilités électives. Le progrès est visible. (Photo d'illustration Karine Lebon rb/www.ipreunion.com)
Le 20 décembre 1848, l'esclavage est aboli, les Hommes ont pu voter dès le premier scrutin. Les Femmes ont voté pour la première fois aux élections de 1945. Ce décalage de près d'un siècle souligne le poids du patriarcat dans les mentalités et dans les institutions, ici comme en France. En effet, la citoyenneté, sans critère de sexe, avait été réglée depuis bien longtemps dans de nombreux autres pays que la France. Plus tard, la loi sur la parité homme-femme en politique a donné un coup de pouce à l'accession des femmes aux responsabilités électives. Le progrès est visible. (Photo d'illustration Karine Lebon rb/www.ipreunion.com)

Je mesure la chance d’être élue au Département. C’est aussi une grande responsabilité que j’essaye de partager avec ma famille, mon emploi à l’Education Nationale et mes camarades. Le risque est grand de sombrer dans la notabilité alors que les gens attendent beaucoup de nous.

A l’occasion des prochaines législatives, je croise de nombreuses personnes qui veulent savoir pour qui voter. Sans hésiter, je déclare Karine Lebon. L’adhésion est chaleureuse. Cependant, j’ai en mémoire la faible participation lors de l’élection partielle de septembre 2020. Ainsi, malgré plus de 52% des voix, il fallait un 2e tour.

Cette année, Karine est plus connue et elle devrait bénéficier d’une plus grande participation. Mais rien n’est joué d’avance. Alors j’ai décidé de mettre mon mandat de Conseillère Départementale au service de la cause féminine et ne pas lâcher sur le combat pour changer les mentalités.

Il y a une deuxième grande raison pour laquelle je lui apporte mon soutien : c’est une jeune femme qui a su défendre les intérêts de " not ti péi " pendant un an et demi ; elle a su nous représenter dignement, " batay pou nout zintéré ".
Dois-je rappeler qu’à la Réunion la situation sociale est alarmante ? : 39% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, 1 enfant sur 2 vit dans un foyer pauvre.
C’est la seule véritable candidate de gauche; elle lutte contre les inégalités sociales. Elle est soutenue par toutes les composantes de la Nouvelle Union Populaire et Sociale, NUPES ; il s’agit là d’un rassemblement nécessaire pour contrer la politique du président de la République. Elle adhère au besoin d’un débat sincère entre Réunionnais pour des solutions justes.

Pour le 12 juin, je lance un appel pour une forte mobilisation en faveur de la réélection de Karine, dès le premier tour.

J’appelle les personnes de bonne volonté à me rejoindre pour ce magnifique challenge.

Karine sera réélue, avec votre aide.

Signée,
Isabelle Erudel,
Conseillère Départementale

   

1 Commentaire(s)

Papillon diurne, Posté
La Réunion doit, quoi qu'il advienne, élire 7 personnes à l'occasion de ce renouvellement intégral d'une des deux chambres de notre parlement bicaméral français...Et, pour rappel, on en avait également "envoyé" sept messieurs dames dans l'Hémicycle (demi-cercle), il y a 60 mois environ...En 5 ans, nos parlementaires (6 ans pour les sénateurs : au nombre de 4 ici) ont touché pas mal d'indemnités pour les encourager à bien faire ce travail : nous représenter au niveau de ceux et celles qui font et défont les lois. Enfin, uniquement, les projet de lois introduits par le gouvernement télécommandé depuis le 55 du Faubourgs St-Honoré !Est-ce que la situation de La Réunion a changé entre juin 2017 et mai 2022' notamment dans ce qu'on appelle les plus pauvres et de plus en plus les classes dites moyennes (basses et hautes : 5 000 euros par mois pou 5 ou 6 personnes dans la composition du ménage!)Je connais la réponse et vous 'Avec moins de 19% de participation, lors de la partielle de septembre 2020, la 2nde circonscription a eu une nouvelle députée (Audrey n'a pas fait mieux que Cyrille Melchior devenu le président du CD974 en décembre 2017, ayant entraîné un bon petit règlement de compte à la pyramide inversée...le 18 décembre 2017, et de toute façon, dès le lundi 25 septembre 2917 le suintement avait fait son apparition... Tout ça pour bien dire qu'ici on passe plus son temps et son énergie à cocotier des petites magouilles... des choses qu'on ne dit pas trop devant les électeurs...Les appareils municipaux également passent le plus clair de leur temps à faire et défaire des candidats... et, le petit peuple se fait avoir et instrumentaliser à chaque fois...Bravo par avance aux 7 " nouveaux" élus de la République !En tout cas, le grand parti gagnant sera l'abstention...ça c'est connu d'avance...Et, certains en juin 2017 n'avaient pas réussi à convaincre 4% des inscrits lors du 1er tour... Vive la démocratie représentative à la sauce française...