Tribune libre de Thierry Robert :

On a tué une deuxième fois nos ancêtres


Publié / Actualisé
En 2011, lors du bicentenaire de la révolte des esclaves de Saint-Leu, j'avais entrepris et inauguré avec l'ensemble des associations culturelles le monument rendant hommage à 10 esclaves s'étant révoltés contre l'esclavage et les esclavagistes. J'avais confié la construction de ce monument à l'artiste Richard Vildeman.
En 2011, lors du bicentenaire de la révolte des esclaves de Saint-Leu, j'avais entrepris et inauguré avec l'ensemble des associations culturelles le monument rendant hommage à 10 esclaves s'étant révoltés contre l'esclavage et les esclavagistes. J'avais confié la construction de ce monument à l'artiste Richard Vildeman.

Je suis profondément triste et en colère que certains individus incultes et je ne peux imaginer que ce soient des Réunionnais ou alors le monde devient fou, ont souillé la mémoire de nos ancêtres qui se sont révoltés contre l’esclavage et ses violences. Ces esclaves nou ban ancêtres qui étaient fouettés, meurtris dans leur chair, et souvent en cas de révolte décapités !

Lire aussi : Saint-Leu : la stèle en hommage aux esclaves révoltés vandalisée

Saccager ce monument c’est reproduire les violences des esclavagistes sur les esclaves réunionnais. C’est une honte profonde que je ressens et mon
cœur comme celui de tous les Réunionnais ne peut que saigner devant cet acte abject.

Que les auteurs de cette acte ignoble soient recherchés et lourdement condamnés. Je m’adresse à eux directement : vous êtes la honte de La Réunion et nos ancêtres se rappelleront de vous et de votre mépris.

Thierry Robert

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !